Accueil > Tendances > Les règles d’or de l’épicerie fine idéale

Les règles d’or de l’épicerie fine idéale

Les règles d’or de l’épicerie fine idéale

Nom d’un petit bocal de cornichons au poivre de Tasmanie, vous avez remarqué cette multiplication prolifique des épiceries fines ? Trop sympa non ? Encore plus de beaux endroits et de bons produits pour nos placards, on aime !

Seulement toutes les adresses ne se valent pas, loin s’en faut, et si les prix sont souvent élevés, la qualité n’est pas toujours là derrière les beaux emballages.

Heureusement, beaucoup d’entre elles valent le détour, et avant de vous faire partager notre carnet d’adresses (la semaine prochaine, stay tuned), voici en exclu lulu mondiale rienquepourvous, les critères Marabout pour une épicerie fine de qualité.

1 – Des produits qui ne datent pas de Mathusalem
Parce que l’huile d’olive, par exemple, cela rancit vite, et qu’on peut se retrouver à payer à prix d’or un produit nettement sur le déclin. Heureusement, certaines épiceries mettent un point d’honneur à retirer des rayons les produits trop anciens, certaines affichent même les dates de récoltes de leurs huiles.

2 – Un grand choix
Quoi de plus triste que des étagères à moitié vides ? Plus il y aura de produits, plus nous aurons d’occasions d’y retourner.

3 – Un peu d’imagination
Aujourd’hui, tenir une épicerie c’est d’abord et surtout sourcer des produits amusants, originaux, qui vont faire voyager nos petits plats. Marre des adresses où l’on trouve le même assortiment de conserves de poissons / miels / huiles d’olives et confitures hors de prix que partout. Aujourd’hui on veut des ingrédients détournés, des céréales soufflées, des sauces du bout du monde et des épices voyageuses.

4 – Une approche VRAIMENT qualitative
Une épicerie fine, ce ne sont pas seulement des belles et bonnes boites sur de jolies étagères. Le maître des lieux montre par ses choix à quel niveau se situent son exigence et son expertise – et donc à quel point ses produits sont dignes d’intérêt. Par exemple, une adresse où l’on vous vend des épices en poudre et en vrac doit vous alerter : un vrai amoureux des épices ne les vendra qu’emballées soigneusement, à l’abri de la lumière. Et plus volontiers entières que déjà moulues.

5- Des produits plus bons que beaux.
Le fun oui, le bling non : eau avec paillettes d’or ou bouteilles d’huile taillées comme des carrosses ne sont là que pour l’esbroufe.

6- Des prix en rapport avec les tarifs de la planète terre
On veut bien payer la qualité mais pas le tailleur chanel de la patronne.

7- Des réassorts réguliers et de nouveaux arrivages
Parce qu’on ne mange pas la même chose tous les jours.

8- Des événements et des rencontres
Les épiciers qui ont des produits authentiques  sont ravis de faire connaitre de nouveaux artisans et producteurs. Dégustations, présentations, ont lieu régulièrement dans les épiceries de qualité…

(Restez dans le coin, la semaine prochaine on vous donne notre sélection de chouettes adresses qu’on aime gros comme ça).

 

 

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi