Accueil > Bonnes Adresses > Trois chocolats chauds à boire en cas d’urgence…

Trois chocolats chauds à boire en cas d’urgence !

Trois chocolats chauds à boire en cas d’urgence !

Il fait froid. Il fait moche. Il fait gris.

Moral = zéro pointé.

Il est l’heure de sortir l’artillerie lourde. L’arme anti-déprime de destruction massive.

Celle qui est dans la malette rouge, celle qui est fermée  clé.

Nous avons nommé …. le CHOCOLAT CHAUD !!

Cette gourmandise absolue, qui réchauffe les entrailles et le cœur, ne peut vous faire que du bien.

Alors voici ce que le docteur Marabout vous prescrit, selon vos envies et votre pathologie, à boire tout de suite et sans modérations, vous nous remercierez, garanti sur facture.

1 – Vous êtes en crise il vous faut une solution d’urgence

Le chocolat chaud d’Angelina est pour vous ! Dans sa petite bouteille toute prête, il n’y a qu’à décapsuler, ça se boit chaud ou froid, c’est méga gourmand et c’est redoutablement efficace.

Le plus : c’est chic
Le moins : c’est cher

Chocolat chaud

2 – Vous êtes en carence aggravée, il vous fait un traitement de fond

Une seule solution : le chocolat maison. Trouvez-vous une bonne recette dans votre bibliothèque Marabout ou chez votre ami Gougueule, foncez achetez quelques plaques de bon chocolat, et en route Simone : laissez la délicieuse odeur du chocolat chaud envahir votre chez vous.

Le plus : on assaisonne comme on aime, cannelle, piment, fève tonka, c’est permis.
Le moins : c’est un peu plus de boulot

Chocolat chaud

3 – Vous êtes en crise MAIS vous êtes au régime

Alors là, problème. Le chocolat chaud a beau être merveilleux, on ne peut pas se le cacher : ce n’est pas l’ami du régime. Heureusement pour vous, il existe une solution : le grand Pierre Marcolini a inventé l’infusion de cacao. Un sachet rempli  d’écorces et d’épices, qui, lorsque l’on le fait infuser, restitue merveilleusement les arômes du cacao. Le goût du chocolat sans les calories, on en rêvait Marcolini l’a fait.

Le plus : c’est rigolo
Le moins : on voit pas

Chocolat chaud

(NDLR : Cet article a été publié pour la première fois le 27 Janvier 2015).

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi