Accueil > Tours de Main > Les 4 règles d’or de la cueillette des champignons

Les 4 règles d’or de la cueillette des champignons

Les 4 règles d’or de la cueillette des champignons

Nom d’un petit panier de cèpes de Bordeaux joufflus, si on allait faire un tour aux champignons les enfants ? Une bonne ballade qui se finit en bonne régalade, un grand bol d’air, une marche reconstituante, et à nous l’omelette aux girolles et la côté de veau forestière.

Peu d’activités de loisirs se révèlent aussi gratifiantes, c’est un peu comme une chasse au trésor, avec en prime le sentiment merveilleux de se connecter à la nature, de retomber en enfance, bref, la chasse aux champignons : ça nous fait rêver dès le départ de l’été.

Seulement voila, ramasser les champignons c’est compliqué. C’est difficile. Sans compter que c’est dangereux pour soi et pour l’environnement. Alors avant de lancer les invitations à un dîner champignons pour douze, on suit les bons conseils de Marabout pour une cueillette réussie.

1- On ne commence pas tout seul
Au cas où cela aurait échappé à certains : les champignons, ça peut être du poison. Voila au moins une bonne raison pour laquelle  vous ne devez jamais commencer la cueillette seuls, sans quelqu’un de bon conseil à vos côtés. Si vous n’avez pas dans votre entourage de tonton incollable en champignons, renseignez-vous auprès des associations de votre région.

2- On choisit bien son coin
On étudie tout d’abord le terrain pour repérer les coins propices à la prolifération des champignons, tout en évitant les coins pollués (comme les bords de route). En effet, les champignons sont de véritables éponges atmosphériques, alors on préfère ceux qui se sont développés à l’air sain.
Par ailleurs, un coin à champignons ça se respecte. Si on veut éviter de se mettre le village à dos, on respecte le territoire du voisin (i.e : on ne va pas lui récolter tous ses cèpes comme des cochons la veille du week-end).

3- On ne tolère aucun doute
S’il n’y a qu’une seule règle à retenir, que ce soit celle-ci : on ne cueille que les champignons qu’on reconnait à 150 %.  Certains sont traîtres. Par ailleurs, un seul mauvais champignon suffit à contaminer toute votre récolte, alors faites pas les idiots, ne prenez aucun risque.

4- On coupe ou on cueille ?
Si autrefois on conseillait volontiers de couper le pied du champignon plutôt que de tirer dessus pour le faire venir, la tendance s’inverse. En effet; couper le pied empêche la bonne Livre de recettes de champignonsidentification du champignon, et le « bout » de pied restant, en pourrissant, risque de contaminer le mycelium. La bonne méthode serait donc de cueillir, mais doucement, délicatement, sans tout arracher. Et de toujours laisser deux ou trois champignons restant sur la zone, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour l’an prochain !

Et pour les cuisiner  : Le champignon en cuisine, de Philippe Emmanuelli.

 

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Yague Yves

    Je ne pense pas que laisser quelques exemplaires de champignon augmentera vos chances pour la saison suivante. Pour qu’un nouveau mycélium apparaisse, il faudrait que deux spores de deux souches différentes se rencontrent, ce qui est très rarement le cas, on connait même, dans le sud-ouest, une commune entièrement occupée par un seul mycélium de cèpe; Dans 99% des cas, c’est le développement du mycélium qui permet de nouvelles sorties de carpophores la saison suivante, ce qui explique aussi les fameux ronds de sorcières;

    5 octobre 2015 - 18:10
    • Marabout

      Merci pour ce commentaire instructif, c’est bien noté :)

      7 octobre 2015 - 18:10

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi