Accueil > Actus > On a testé le gâteau sans cuisson

On a testé le gâteau sans cuisson

On a testé le gâteau sans cuisson

Non d’une petite chantilly à la violette, de penser qu’il y a des gens qui savent faire les Saint Honorés les doigts dans le nez, ça ne vous déprime pas infiniment les chéris ? Bien entendu, on ne parle pas des pros ou des passionnés qui ont eu l’occasion de passer leur CAP ou de se faire construire un labo dans leur jardin, non, on parle des gens NORMAUX.

Des gens comme nous quoi, qui font la queue chez Picard en faisant réviser les tables de multiplications des enfants, qui n’ont pas trop le temps de faire de la haute pâtisserie entre le bureau et l’heure du lit.

Et voila que nos chers éditeurs nous ont justement dit qu’il y avait un livre qui allait nous mettre du baume au cœur, un livre qui permettrait de faire des supers gâteaux festifs comme tout, sans souci, sans difficultés, en même pas très longtemps, et qué sappelerio « Le gâteau sans cuisson ».

Ni une ni deux, on est allé réquisitionner l’unique exemplaire en réserve, et ce dimanche, à la maison, c’était gâteau sans cuisson.

gâteau sans cuisson


Etape 1 : les ingrédients. 

Alors là, pour une fois, on ne s’est pas mis la rate au court bouillon pour trouver de la farine bizarre, du sucre du bout du monde ou je ne sais quelle épice au tarif improbable : les ingrédients sont d’une simplicité biblique : crème fleurette, framboises, spéculoos. Et cream cheese.

Dans la recette en fait, ce n’était pas du cream cheese mais du mascarpone, seulement voyez-vous, nous, on a l’esprit de contradiction : si on ne change pas au moins un ingrédient de la recette on a l’impression de ne pas avoir laissé notre empreinte, c’est contrariant.

Et donc, même quand il n’y a que quatre ingrédients comme ici, on prend des libertés. Et le premier qui dit que c’est peut être pour ça qu’on a du mal en pâtisserie s’en prend une.

Etape 2 : la préparation

gâteau sans cuisson

Soyons honnêtes : le moment le plus compliqué de la préparation, c’est de recouvrir le moule avec ce FICHU film plastique de cr££$:!!!**?#$$$! Après avoir maudit l’inventeur de ce truc jusqu’à la huitième génération, nous parvenons à préparer correctement le plat.

La suite est tout à fait sans douleur : on mélange la fleurette et le cream cheese, on bat en chantilly, on ajoute le sucre et hop. On mélange avec les framboises, on empile avec les spéculoos, et puis zou, quatre heures au froid.

Etape 3 : le démoulage

gâteau sans cuisson

Voila le point le plus tendu, le seul moment les chéris où vous pouvez rater votre coup.

Le gâteau est pris mais attention, la préparation est souple. Pas de bêtise, de geste brusque. Le film plastique, qui visiblement a été contrarié par nos malédictions du matin, décide de s’en mêler et se coince à mort entre le bord du moule et l’assiette.

Après une lutte sans merci, quelques incantations à Patacreme (le terrible Dieu de la pâtisserie), et une série d’injures bien senties qui n’amélioreront sans doute pas notre réputation dans le quartier, le gâteau se libère enfin et atterrit comme une fleur sur le plat. Ouf.

Etape 4 : la dégustation

gâteau sans cuisson

Les enfants sont aux anges : ils ont pu participer à toutes les étapes sans risquer de se couper/ de se brûler / de faire sauter la baraque; et c’est donc avec fierté qu’ils apportent le gâteau, beau comme un camion, sur la table.

C’est un pur délice. Franchement c’est presque honteux d’arriver à un tel résultat sans se donner aucun mal : la crème est onctueuse et fraîche, les biscuits tendres mais pas détrempés, les framboises égayent joliment le tout, on adore. C’est super onctueux et a l’air tout léger (ce qui par contre est un leurre, quand on apporte le truc à table : cela pèse le poids d’un âne mort).

Bref c’est beau et gourmand, économique, simple, délicieux et festif. La seule question c’est : pourquoi on ne l’avait pas inventé plus tôt !

Le gâteau sans cuisson de Jean Luc Sady

gâteau sans cuisson

 

Partager Twitter Facebook Google +

Auteur :
Prix :
Date :
BAN :

Voir la fiche

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi