Accueil > Tours de Main > Quatre modes de cuissons alternatifs pour foies gras…

Quatre modes de cuissons alternatifs pour foies gras réussis

Quatre modes de cuissons alternatifs pour foies gras réussis

Et ça y est, tous les ans, voila que ça revient : le moment de choisir la recette du foie gras. Petite pression quand même, non ?

Le foie gras, c’est un peu la star du repas; alors s’il est raté, bonjour la honte. La grosse TEU-HON des familles même.

Comme par exemple, chez nous, l’an dernier, où il fallu jeter deux terrines entières suite à l’achat de foies crus douteux, pourtant recommandés par Jojo notre voisin du dessus, lequel avait soit disant un plan pour des foies gras de compète.

Faut qu’on se rattrape, peut pas faire autrement. L’idée serait donc d’épater la galerie avec un foie gras original, qui ait de l’esprit, qui sorte des sentiers battus – mais qui ne nous prenne pas non plus la semaine (vu qu’il y a quand même deux-trois autres trucs à gérer en cette période chargée …).

Alors on a ressorti tous nos livres, on a écouté les conseils des copains, et nous sommes en mesure de vous présenter aujourd’hui quatre méthodes alternatives pour foies gras bien dans leur époque.

On vous donne les pistes, à vous ensuite de surfer la toile mondiale pour les détails.

La méthode sans risque : le gros sel

Alors celle là sera parfaite si vous avez une sacro-sainte trouille de la cuisson, et ce pour la bonne raison qu’il n’y en a pas. Le principe est simple : foie gras emmailloté dans une gaze, plongé dans le gros sel pendant un jour ou deux, et hop.

Avantage : simplicité absolue, texture fondante.
Désavantage : ne souffre pas la médiocrité (le foie doit être de grande qualité).

La méthode raffinée : la cuisson vapeur

Plus douce que la cuisson au four traditionnel ou a l’eau, la cuisson vapeur permet un respect des saveurs et des textures remarquables. On emballe simplement son foie dans un film plastique, et hop quelques minutes au panier vapeur avant un indispensable repos au frais.

Avantage : simple et élégant
Désavantage : néant

La méthode radicale : la cuisson à la flamme

Si vous vous sentez une âme de punk warrior et que vous voulez épater la galerie, la cuisson à la flamme est pour vous. Munissez-vous d’un chalumeau en bon état de marche et brûlez le foie sous toutes ses faces avant de l’emballer et de le laisser poser au frais.

Avantage : le foie prend des arômes de fumée délicats !
Désavantage : c’est long et un peu risqué (le foie s’abîme pendant le processus, faut pas perdre son calme).

La méthode gastro : la cuisson sous vide et à basse température

Vous rêvez secrètement la nuit que vous êtes derrière les fourneaux d’un trois étoiles ? La méthode basse température est pour vous. Après avoir mis votre foie sous vide dans une poche prévue à cet effet, il sera cuit dans un bain à température constante et basse. Résultat : le foie est cuit sans jamais être bousculé, une merveille en bouche.

Avantage : Grosse régalade avec bonus frime exceptionnel = acclamations de la foule garanties.
Désavantage : Gros équipement requis.

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi