Accueil > Tendances > On a testé le gâteau magique

On a testé le gâteau magique

On a testé le gâteau magique

Nom d’un petit kilo de farine de froment, si vous n’avez pas encore entendu parler du gâteau magique les chéris c’est que vous vivez dans une grotte sans connexion en Alaska du désert de Gobi, pas possible autrement.

C’est LE gâteau qui a fait le buzzz (zzz!) à la rentrée. Oui oui oui.

Mais qu’est-ce que c’est donc me direz-vous ?

Un gâteau magique, c’est très simple :

- un seul appareil
- une seule cuisson
- une seule recette
- TROIS textures

Magique on vous dit.

Et c’est la très talentueuse Christelle Huet-Gomez (clique pour voir son blog)  qui a mis ça en musique pour Marabout (voir plus bas la fiche du livre, vous saurez tout n’ayez crainte).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela éveille la curiosité et l’appétit. Suite logique : on fonce en cuisine pour essayer cette étrange recette.

Etape 1 : c’est parti comme en 40.

On se lance dans la recette de base. Elle est simple, claire, et l’auteure ne lésine pas sur les ingrédients de qualité (gousses de vanille pour tout le monde les enfants). Nous nous lançons donc en pleine sur-confiance, un peu sur le mode Je fais le concorde de Lenôtre à tous les Noëls, c’est quand même pas un gâteau magique qui va me faire peur.

Etape 2 : magie es-tu là ?

Sauf que souci. Dans la recette il est bien spécifié que l’appareil est très liquide et comporte des grumeaux. Le notre est bof liquide et aussi lisse qu’une fesse de bébé.

Bon. Bon bon bon.

Voila qui est contrariant mais on ne peut plus rien y faire, alors zou on passe au four.

30 mn plus tard, alors que la cuisson est censée durer 50mn, une délicieuse odeur de génoise envahit l’appartement.

Le gâteau est cuit.

Mais il n’est pas magique.

Le bête gâteau vanille. Moins magique que ça tu peux pas.

Recette de gâteau magique

Etape 3 : bouderie.

Le lendemain dans les couloirs du bureau, je me renseigne discrètement. « Heuuuuu … tu l’as essayé toi le gâteau magique ? Tu n’as pas eu de souci particulier ? ».

La honte. Tout le monde a réussi les doigts dans le nez. Même biiiiiip qui a la réputation de ne pas savoir farie cuire un oeuf a réussi son gâteau magique.

Je suis humiliée.

Etape 4 : on the road again.

Je ne retrouverai la sérénité qu’après avoir façonné un gâteau vraiment magique de mes mains, alors au boulot !

Je me remets à l’ouvrage, plus concentrée cette fois-ci, ce qui me permet de rapidement réaliser que la première fois, j’avais oublié un léger détail : un demi-litre de lait chaud dans la préparation.

Voila voila voila, ça c’est fait, au moins on a compris où était le problème.

Et du coup mon appareil est bien liquide et grumeleux, comme il faut.

Recette de gâteau magique

Etape 5 : just a kind of magic.

La cuisson est en route. Je surveille mon gâteau du coin de l’oeil, il doit trembloter c’est marqué.

Je tente une sortie au bout de 40 mn : le dessus est bien cuit et doré, ça tremblote sec, allez je l’enlève ça doit être prèt.

Et après quelques heures d’une insupportable attente, l’opération démoulage-vérité peut enfin avoir lieu.

Et là ….. MAGIQUE !

Recette de gâteau magique

Le gâteau est parfait. On voit bien les trois couches : le flan, la crème, la génoise (hyper aérienne).

Et est-ce que c’est bon ?

Mais qu’est-ce que vous croyez, c’est de la bombe oui !

Du coup j’ai raconté aux enfants que c’était le gâteau de Harry Potter, je suis devenue la maman la plus cool à vingt kilomètres à la ronde – et si c’est pas magique ça ?

Partager Twitter Facebook Google +

Auteur :
Prix :
Date :
BAN :

Voir la fiche

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi