Accueil > Tours de Main > Qu’est-ce que je prépare avec de la figue ?

Qu’est-ce que je prépare avec de la figue ?

Qu’est-ce que je prépare avec de la figue ?

Parmi les fruits* poussant sous nos heureuses latitudes, la figue a une place à part.

D’abord elle est belle : telle une pâtisserie haute couture qui proposerait  les saveurs les plus fines sous une apparence lisse et sobre, la figue est un paquet cadeau à elle toute seule.

Ensuite, il y a bien sur son goût, délicat et unique, suave et frais à la fois, légèrement sucré, ce petit truc qui fait qu’on n’en a jamais assez – non mais franchement vous y arrivez vous à manger une seule figue sans y retourner ? Un truc pas humain.

Bien sur, encore faut-il tomber sur de bonnes figues, et c’est là sans doute le plus grand problème : fragile à transporter, elle est rarement proposée à complète maturité sur les étals, et la dégustation peut s’avérer aussi insipide et décevante que merveilleuse et gourmande selon les arrivages.

Figue

Il faudra donc bien choisir ses fruits, murs et sucrés (n’hésitez pas à demander si vous pouvez goûter), pas trop abîmés, avant de les rapporter délicatement emballés, comme un trésor.

Et ensuite comment on la mange ?

En première intention, chez nous on pense que la figue se déguste très bien seule, dans son plus simple appareil, à cru, et que c’est sans doute une des meilleures solutions pour en profiter. Donnez-lui donc le beau rôle, avec une simple chantilly et quelques éclats de pistaches, ou alors accompagnée  de petits financiers.

Si vous préférez un dessert plus gourmand, sachez qu’à la cuisson son parfum se précise, se concentre, n’hésitez donc pas à la rôtir avec un peu de caramel ou de sirop d’agave, et à l’accompagnez d’une belle boule de glace vanille pour un dessert simple et raffiné.

Elle se fait aussi très bien à la tarte, où elle s’accompagne volontiers d’un peu de crème d’amandes (car l’amande et la figue sont faites pour s’entendre, ces deux là s’aiment d’amour vous pouvez nous faire confiance), un dessert classique et qui a fait ses preuves. La figue apprécie également pas mal la compagnie de la cannelle (sans abus, attention ne nous faites pas ça à la truelle !).

Enfin, si vous êtes amateurs de sucré-salé, vous devez probablement savoir que la figue se prête fort bien à l’exercice : magret de canard aux figues, rable de lapin, sauté d’agneau, en tajine aussi elle fait des merveilles – son parfum délicat et peu sucré permet une cuisine toute en finesse.

Vous en voulez encore ?

On n’oublie pas la figue sèche, version concentrée et confite, au gout riche et onctueux, mais attention, moins subtile également (notamment dans l’exercice sucré-salé).

Vous voulez vraiment impressionner la galerie ? Alors utilisez la feuille de figuier ! Elle ne se mange pas en tant que telle, mais les grands chefs savent bien que son parfum délicat est irrésistible en cuisine : alors on en enveloppe des filets de poisson, on en met dans la cocotte avec le poulet, on la coupe en petits bouts pour infuser une sauce, et là , on redécouvre la figue …

* Pour info la figue n’est d’ailleurs pas techniquement un fruit mais ce que l’on appelle une inflorescence, voila c’est dit !

** Cet artcile a été publié pour la première fois en septembre 2013.

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi