Accueil > Actus > Les dîners bien musclés des vacances de Février

Les dîners bien musclés des vacances de Février

Les dîners bien musclés des vacances de Février

Aussi vrai que le barbecue-pétanque fait partie des plaisirs de l’été, les soirées raclettes-fondues et autres pierrades sont le sel des longues soirées d’hiver.

C’est tellement essentiel qu’il parait que les français exilés dans les pays chauds de la lointaine Asie s’organisent des raclettes pool parties au mois de Février (35° à l’ombre) pour soigner leur mal du pays (anecdote absolument véridique).

Il y a peu de choses qui rencontrent un succès aussi universel : jeunes, vieux, filles, garçons; faites le test et annoncez une raclette/fondue/pierrade, vous verrez bien le résultat.

Pourquoi on aime ?

Parce qu’il fait FROID, et que rien ne réchauffe plus les corps et les esprits qu’une bonne grande tablée conviviale et gourmande. Du coup, tout le monde lâche la bride, et même votre cousine accroc au régime « sans rien » se ressert de mayonnaise au piment avec sa fondue Bourguignonne.

Comment on s’organise ?

Pas la peine d’être à la montagne, l’avantage c’est que comme il fait mauvais, on peut même faire ça à Marseille. On réunit une joyeuse bande et on se répartit les tâches : Roberto apporte l’appareil à fondue, Gertrude se charge  de faire les sauces, Raymond et Anastasie achètent la viande etc …

On se prépare aussi physiquement en mangeant léger au déjeuner, histoire d’arriver avec un appétit gros comme ça et d’être à la hauteur.

Les clés du succès ?

Comme toujours, ne pas mégoter sur la qualité ! Exit les charcuteries industrielles et sans goût, on va au rayon « coupe », bien meilleur et souvent moins cher au poids. On choisit des fromages au lait cru, non pré-tranchés (et oui il faut donner un peu de sa personne). On ne mégote pas non plus sur la quantité, rien de plus déprimant qu’une raclette à deux tranches par personne.

Et si on veut changer ?

Les grands diners d’hivers sont avant tout festifs, le maître mot, c’est s’amuser, alors on peut décliner le concept (et c’est même fortement conseillé) :

- On joue la carte exotique : fondue chinoise, shabu shabu japonais, bulgogi coréen, nos amis d’extrême orient aussi aiment les fondues et les plats conviviaux. C’est aussi une bonne alternative pour ceux qui cherchent à éviter de manger trop gras.

- On joue la carte épicée : bouillons au curry vadouvan pour fondue au poisson, raclette aux graines de moutarde ou de cumin, fondue chocolat au piment d’espelette, pas de besoin d’aller chercher trop loin, l’inspiration ne se cache pas plus loin que votre placard.

- On change les règles : la raclette se fait au bleu, la pizza devient sucrée, la bourguignonne se fait à l’huile d’olive, la pierrade devient veggie, le principe reste le même mais on s’amuse à détourner les codes.

Vous voulez plus de bonnes idées :

Spécial Soirée raclette, fondue, crèpe, burger … de Paul Simon
- … et pour une raclette sans faute : Les 10 commandements de la raclette de Guillaume le Long

(Article publié pour la première fois en Février 2012).

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi