Accueil > Actus > Cinq desserts exotiques et curieux à goûter cette…

Cinq desserts exotiques et curieux à goûter cette année

Cinq desserts exotiques et curieux à goûter cette année

Nous ce qu’on aime le plus dans le fait d’être des gourmands compulsifs, c’est que cela nous permet de découvrir plein plein de choses. Des fruits bizarres, des recettes étranges, des tours de mains improbables, tous plus inspirants et rigolos les uns que les autres.

Cela permet par ailleurs de briller fort agréablement en société, en racontant anecdotes cocasses et dégustations drolatiques, bref un bon moyen de nous régaler et de parfaire notre réputation de gourmets éveillés, on en redemande.

Voila pourquoi, alors qu’à l’heure où nous vous parlons, les nourritures bizarres ont la côte, nous avons décidé de vous en présenter quelques unes, à vous de voir ensuite si vous voulez tenter l’aventure !

Allez, on embarque.

Les moon cakes

Ces petits gâteaux chinois d’un aspect très raffiné sont traditionnellement servis à la fête de la mi-automne. S’ils sont en général fourrés de haricots, de noix de coco, de graines de lotus ou de pâte de durian*, ils sont depuis quelques années le terrain de jeu favori des chefs pâtissiers asiatiques les plus créatifs. Une pâtisserie du quartier chinois parisien, avenue d’Ivry, en a fait sa spécialité : YvNghy, 67 avenue d’Ivry.

Moon Cake

Moon Cake

Le Prianick à la Sgouchonka (à vos souhaits)

Ce viril pavé de pain d’épices sculpté est fourré de Sgouchonka, version russe de notre confiture de lait, riche à mourir, onctueuse à se damner. Cette petite bombe est disponible au café Pouchkine (Magasin Printemps, 64 Boulevard Haussmann, 75008 Paris). A réserver aux jours de grosses fringales, c’est bon mais ça cale !

Prianik sgouchonka

Le Kulfi Indien

Le Kulfi est l’équivalent indien de notre crème glacée. Il est en général parfumé de cardamome et de pistaches. Nous le l’avons pas encore goûté à ce jour mais sa délicieuse réputation en fait une sérieux candidat à la dégustation….

Kulfi Indien

Les biscuits fumés thaïlandais

Le grand pâtissier Philipe Conticini a bien surpris son monde lors du dernier Noël, avec sa bûche au praliné fumé. « Quelle idée de génie que d’associer le fumé au sucré » s’est écrié le food pack au grand complet.

Et bien les chéris vous saurez désormais que c’est chose traditionnelle en Thaïlande, où l’on allume des bougies parfumées spéciales Tian Op, que l’on glisse sous cloche avec des biscuits, lesquels prennent alors un goût de fumé caractéristique. Ce dessert traditionnel et fascinant est aujourd’hui un peu tombé en désuétude, mais vous pourrez  néanmoins manger de délicieux macarons fumés si vous avez la chance de dîner au Issaya Siamese  Club de Bangkok.

Bougie parfumée thailandaise tian op

La Mazamorra

Ce dessert que l’on retrouve dans différents pays d’Amérique du sud est une sorte de soupe épaissie de fruits et de maïs, parfumée d’épices divers. Sa profonde couleur sombre n’est pas due à l’utilisation de cassis ou de mures, mais à celle d’un très beau maïs violet, tout à fait courant sous ces latitudes.

La dégustation est elle à la hauteur de ce look disco improbable ? A vous de nous le dire les gourmands, nous n’avons pas encore eu l’occasion de goûter la Mazamorra….

Mazamorra

(Photo wikipedia)

*ce fruit à pointes réputé pour son fumet situé quelque part entre la chaussette mouillée et la plaque d’égout …

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi