Accueil > Actus > The come back of the commerce de proximité : promenade…

The come back of the commerce de proximité : promenade rue du Nil.

The come back of the commerce de proximité : promenade rue du Nil.

Cela paraîtrait presque trop beau pour être vrai : depuis le temps que tout le monde se lamente sur la désertification des centres villes au profit des centres commerciaux de banlieue, certains font le pari d’ouvrir des commerces de bouche en plein coeur de la capitale.

Et quand on dit « commerce de bouche », on ne parle pas de franchises de sandwiches ou d’huile d’olive, mais de vrai commerce de bouche, du genre où l’on peut acheter son camembert et son poulet du dimanche, avec du vrai vendeur dedans et des produits frais et locaux.

Le plus rigolo dans cette histoire, c’est que l’histoire commence non pas dans une rue passante et bien en vue, mais dans une petite ruelle mal fichue, sinistre, de celles sur lesquelles on ne miserait pas un kopek, un genre de vilain petit canard de la voie publique.

Rue du Nil

Et c’est pourtant là qu’en Avril 2009, le jeune chef Gregory « Greg » Marchand ouvre Frenchie, son restaurant de poche. Malgré l’aspect tristou de la ruelle, il a su en voir le charme potentiel, notant au passage l’intérêt du placement pas idiot à quelques mètres de la rue Montorgueuil, et son aventure démarre donc dans ce coin du sentier jusque là peu habitué aux adresses gastronomiques.

Ce fut le point de départ d’une série d’ouvertures, sous l’enseigne du Frenchie mais pas seulement, le jeune chef ayant fait venir d’autres gourmands passionnés dans « sa » rue, qui aujourd’hui peut s’enorgueillir de faire courir les gourmands du tout Paris, en quête de beaux produits et de régalantes victuailles.

On vous emmène faire un petit tour ?

Terroirs  d’Avenir : le maraîcher, la crèmerie, la poissonnerie, la boucherie

4 services, 3 boutiques, 2 jeunes créateurs, Terroirs d’Avenir c’est un concept courageux. L’idée : parcourir l’Île de France à la recherche des ses meilleurs producteurs, puis les mettre en contact direct avec les chefs. Du pur « win win », la démarche fonctionne, et le très gros travail de l’équipe est récompensé par le succès.

Terroirs d'Avenir

L’idée d’ouvrir des boutiques pour que tout le monde puisse en profiter germe assez vite, et Greg Marchand leur fait découvrir sa petite ruelle.

Après quelques rodages, tout se met en place, et on y trouve maintenant des champignons de Paris si bons qu’on n’en revient pas, des jeunes pousses fraîches et branchées comme du pourpier ou de la feuille de moutarde, du fromage blanc fermier et de la crème crue, du jambon noir de Bigorre de chez Pierre Matayron (Pierre Matayron on t’aime il faut que tu le saches), des huîtres Utah Beach, et les poissons les mieux préparés et emballés de Paris.

Le petit plus qui nous fait craquer : les barquettes de sashimi frais faites avec les poissons du jour.

Poissonnerie Terroirs d'Avenir

Frenchie To Go

Dans la galaxie « Frenchie » je demande le snack « Us Style » gourmand. Que ce soit pour s’offrir un petit dej avec scones et donuts, ou pour goûter le mythique « Ruben Sandwich » New Yorkais au pastrami, le lieu (non testé par nos soins – pour le moment) a rapidement acquis une belle réputation auprès de la buzzosphère parisienne. Une chouette alternative aux adresses souvent frelatées de la peu authentique rue Montorgueil.

Frenchie To Go

Frenchie le Bar à Vins

Ce lieu au charme redoutable fit figure de précurseur dans la vague des bars à vins bistronomiques qui fleurissent désormais dans la capitale. Un endroit ultra cosy où l’on vient grignoter dès 19h des « tapas » au style impeccable et au prix bien relevé. Burratas et charcuterie of course, mais aussi pasta, sole à la grenobloise ou carrément lièvre à la royale, on ne sait plus bien si c’est pour dîner ou apéroter, ce qui est sur c’est que c’est très très bon. Conseil du jour : bien que la salle ait été agrandie, on vous conseille d’arriver tôt.

Bar à Vin Frenchie

Le plus : la belle sélection de vins qui ne gâche rien

Frenchie le gastro

Le restaurant gastronomique de la team Frenchie est le plus petit des trois, au grand désespoir des gastronomes du monde entier qui tentent d’obtenir une table en moins de 27 mois.
Si l’adresse, selon certains, surfe un peu trop sur la vague de son propre succès (accueil un peu sec et prix qui décollent), elle reste une référence pour un grand nombre de gourmets émerveillés, et ce n’est certainement pas par hasard.

Frenchie

Et d’autres arrivent : on trouve aussi dans la rue du Nil (non testés) …

L’Arbre à Café où l’on vend des cafés et des cacaos d’exception

Thaïsil, un restaurant thaïlandais bénéficiant du rare label « Thaï select » attribué par le gouvernement thaïlandais, et garantissant l’authenticité de sa cuisine.

L'Arbre à Café

 

 

 

 

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi