Accueil > Bonnes Adresses > Quels produits gourmands rapporter d’Espagne…

Quels produits gourmands rapporter d’Espagne ?

Quels produits gourmands rapporter d’Espagne ?

Soyons clairs, au mois de juin, personne n’en menait vraiment large en France au niveau climat, et nous nous préparions psychologiquement à jouer au mille bornes devant la cheminée pendant toutes les vacances.

L’angoisse nous a saisi, il nous fallait du soleil.

Et là pas de blague, on voulait un endroit avec du beau temps garanti sur facture, sans plaisanterie genre « semaine de mistral » ou « attaque surprise de crachin »; et si en plus on peut y manger drôlement bien ce serait sympa merci (nous sommes très gourmands).

L’Espagne, donc. Aucune hésitation : direction les collines couvertes d’orangers de la Costa Blanca, pour une semaine de GRAND soleil et de virées tapas à toutes les heures (avec option Paëlla, dans la région c’est une institution).

Au retour, arrêt obligatoire au magasin Corte Inglés de Valence afin de faire le plein de bonnes choses. Le Corte Inglès, c’est un peu comme le Bon Marché Espagnol : un grand magasin avec un rayon « gourmet » paradisiaque. Information intéressante : il y en a dans toutes les grandes villes, ce qui fait que la première chose que je regarde quand je pose le pied dans une ville espagnole de plus de 20000 habitants, c’est où se trouve le Corte Inglès le plus proche.

Et alors, qu’est-ce qu’on rapporte ? Voici notre petite sélection 2013 du shopping gourmand Ibérique – et si vous ne partez pas en Espagne cet été (pobrecitos), vous pourrez toujours vous rabattre sur l’épicerie Parisienne El Bierzo qui regorge de bons produits espagnols à tarifs raisonnables.

Bien, donc, en plus de 23 kilos de jambon cru et de fromage (mais ça on n’en parle même pas tellement c’est évident), nous avons donc rapporté :

Du poulpe cuit au naturel

Poulpe au naturel

Pourquoi ? Parce que le poulpe c’est bon, c’est trop tendance, mais qu’on n’ose toujours pas s’attaquer à la préparation de la bête.

On en fera quoi ? Une salade toute fraîche avec du citron vert, de la coriandre, et du piment jalapeno.

Des pimientos Padron

Pimientos Padron

Pourquoi ? Parce que ces petits piments de Galice sont délicieux à grimper au rideau – mais pas seulement : ils sont aussi coquins. En effet, la grande majorité d’entre eux sont doux, et seulement quelques uns (1 sur 20 approximativement) sont piquants. Fous rires garantis à la dégustation.

On en fera quoi ? Une seule façon pour les pimientos Padron : revenus à la poêle (plancha si vous avez) avec plein d’huile d’olive et une poignée de fleur de sel.  On les grignote ensuite encore brûlants à l’apéro, en redoutant et espérant tout en même temps tomber sur les quelques exemplaires piquants.

Une barquette de morue fumée

Morue Fumée

Pourquoi ? Parce qu’on n’en trouve pas en France et que c’est drôlement bon.

On en fera quoi ? A déguster simplement avec du pain frotté à la tomate, ou coupée en lamelles dans une fondue de poivrons, mortel !

Une sélection d’anchois et thon en conserve hauts de gamme

Anchois allongés à l'huile d'Olive et Ventrèche de thon

Pourquoi ? Parce que les Espagnols sont un peu les champions du monde des anchois et que les bons anchois en France sont hors de prix.

On en fera quoi ? On les fait mariner dans un peu de citron et d’huile d’olive, une pointe d’ail et de thym frais, et hop on sert ça à l’apéro avec une tranche de bon pain de campagne.

Du BON chorizo piquant

Chorizo Picante

Pourquoi ? Parce qu’on en a marre du chorizo bas de gamme gras et sans âme qu’on trouve dans les supermarchés français. On le choisit bien picante, car le piment, c’est à la mode, hombre !

On en fait quoi ? On choisit ce très beau chorizo Zamorano bien sec, et on le coupe en tranches fines. C’est tout simple c’est trop bon, d’ailleurs il n’y a qu’à voir on a déjà presque tout mangé.

Des Tortas de Aceite de Ines Rosales

Tortas de Aceite

Pourquoi ? Parce qu’elles sont délicieuses et trop jolies ! On ne se laisse pas impressionner par leur nom (Tortas de Aceite ça veut dire en gros Tartes à l’huile) car c’est une pâtisserie d’une grande finesse : un biscuit pas plus épais qu’une feuille, léger et craquant, presque feuilleté, agrémenté de quelques graines de fenouil qui lui donnent un délicat parfum d’anis.

On en fait quoi ? On le déguste avec quelques fruits d’été en fin de repas, ou au petit déjeuner en complément d’un fromage blanc bien crémeux.

Le truc qu’on n’a pas osé prendre : le cubi d’eau de mer méditerranée

Eau de mer Méditerrannée

Pourquoi ? Parce que rapporter 5 litres de flotte dans les bagages, c’est marrant deux minutes – et que même si on trouve ça poétique, c’est aussi vaguement absurde.

On en aurait fait quoi ? Les Espagnols qui raffolent des poissons et fruits de mer le savent bien : rien de tel que l’eau de mer pour la cuisine des produits marins !

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. LaFrancesa

    Ah oui le jeu des Padron à l’apéro, c’est celui qui tombe sur le piquant qui gagne!

    Pour moi, El Corte Inglès en Espagne c’est ce qu’il y a de plus pratique pour trouver des produits de bonne qualité sans avoir à courir partout plus ou moins au pifomètre… et donc gagner du temps pour aller taper ou aller à la plage… ou les 2 dans un chiringuito!

    Mais il y a plus fort que El Corte Inglès : el Club Gourmet de El Corte Inglès, comme une épicerie fine à la Hédiard, en général en annexe des Hypercor (les hypermarchés du groupe plutôt en périphérie des villes) ou en sous-sol des Corte Inglès en centre ville. Là les produits sont encore plus sélectifs.

    Bien vu pour les conserves, les Espagnols sont vraiment champions, certaines « latas » de 125 gr valent jusqu’à 30 euros, entre la qualité de la matière première (thon, bonite, st jacques, couteaux, oursins, coques en plus des anchois et sardines) et la fabrication artisanale, c’est de la conserve de luxe. Avec les Hoya, Ortiz est l’une des plus anciennes familles de Cantabrie à faire de la conserverie, à acheter les yeux fermés!

    Je n’ai jamais vu d’eau de mer à acheter, mais il y a une grande tradition chez les gens de la mer : ne jamais laver les produits de la mer à l’eau douce, mais toujours à l’eau de mer, il paraît que ça évite la perte de goût!

    MErci pour la review, ça donne envie! olé!

    1 août 2013 - 14:08
    • Marabout

      Merci pour ton passage et toutes ces précieuses informations – gros regrets d’avoir raté le club des gourmets, on note précieusement pour la prochaine fois !

      5 août 2013 - 16:08

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi