Accueil > Tendances > Cinq plats thaïlandais à (re)découvrir

Cinq plats thaïlandais à (re)découvrir

Cinq plats thaïlandais à (re)découvrir

Vous avez remarqué  ? La cuisine thaïlandaise, tout le monde aime ça. C’est frais, c’est coloré, c’est relevé – en un mot : c’est délicieux. Salades légères, soupes parfumées, plats puissants, saveurs fruitées, on en redemande. Alors il est dommage de voir que dans la plupart des restaurants thaïs* d’Europe, on trouve toujours un peu la même chose.

Entre les currys verts et rouges, les salades aux calamars, la soupe coco-citronnelle-crevettes et le pad thai (plat de pâtes très populaire auprès des occidentaux et dont aucun restaurant touristique ne saurait se passer), on tourne vite en rond.

La raison à cela ? Et bien, c’est tout simplement que les gens (nous donc) commandent souvent les mêmes plats. Et que donc les restaurateurs les mettent en avant. Et ainsi de suite.

Et on passe du coup à côté de mille recettes incroyables et délicieuses.

Voila pourquoi aujourd’hui nous avons décidé de vous parler de cinq plats thaïlandais un peu moins connus en Europe. Notez leur nom dans un coin, et amusez-vous à les repérer au restaurant; et puis surtout lancez-vous ! Non seulement vous allez vous régaler, mais en plus vous aurez l’immense satisfaction de participer à la promotion de cette merveilleuse cuisine encore méconnue sous nos latitudes.

La salade de pamplemousse (Yum Som Oh)

Sous cet intitulé presque banal se cache une petite merveille de fraîcheur et de gourmandise. Herbes, citron vert, cacahuètes, coco grillée, parfois des crevettes, font tous une petite danse autour du pamplemousse thaïlandais, ce gros pamplemousse vert pâle au goût sucré et sans amertume (NDLR : on en trouve par ailleurs assez facilement dans nos supermarchés asiatiques). Le résultat est un régal à ne laisser passer sous aucun prétexte.

Le tigre qui pleure (Seua Rong Hai)

La légende raconte que ce plat est si bon qu’il a fait pleurer le tigre. C’est une viande de boeuf marinée dans le soja et la sauce d’huîtres, puis juste saisie, coupée en tranches, et servie avec une sauce ultra fraîche au citron vert, sauce de poisson et piments peu farouches.

C’est un vrai délice, la viande est tendre et parfumée, un grand classique que tous les amateurs de viandes rouges doivent goûter une fois dans leur vie (et si vous craignez le piquant, demandez que l’on vous prépare la sauce sans piments. Comme il n’y en a pas dans la marinade, la viande en elle même n’est pas forte).

Les beignets de poisson (Tod Man Pla)

Un peu élastiques, parfumés au curry rouge, ces beignets de poisson sont lumineux et bien relevés; vous serez surpris de les trouver si délicieux. Lors de votre prochain passage au restaurant thaïlandais, pensez-y pour votre entrée au lieu de re-re-re-re commander les vrais-faux nems que vous connaissez par coeur.

Le mee-crob

Voici un plat qui ne ressemble à aucun autre, et même si vos amis se ficheront sans doute de vous lorsque vous demanderez s’il y a du mee-crob à la carte, ne flanchez pas : cela vaut le coup. Ce plat assez technique à réussir se compose de nouilles de riz croustillantes, imprégnées d’une sauce aux agrumes très acidulée – on dirait presque un bonbon. Si vous aimez les plats aigres doux, le mee-krob devrait logiquement trouver sa place illico dans le panthéon de vos plats favoris. C’est en tous les cas une expérience gustative à ne pas rater.

Le riz gluant à la mangue

Bon celui là, on avoue, ce n’est pas le plus original ou le plus insolite des plats thaïlandais. Deux raisons pour lesquelles il figure dans notre sélection :

- c’est un pur délice

- contrairement aux apparences, ce n’est pas évident à faire. Ou plutôt c’est facile d’en faire un médiocre. Mais le VRAI riz gluant à la mangue, préparé dans les règles de l’art avec un lait de coco frais, représente un sacré boulot. Le résultat : un monument auquel nos célèbres pâtisseries n’ont rien à envier…

Vous voulez vous lancer chez vous :

Cuisiner thaï en trois étapes, de Jody Vassalo. Vous y trouverez entre autres les recettes du Mee Krob, des Tod Man Pla, et du riz à la mangue.

* A noter que beaucoup de restaurants asiatiques servant de la cuisine « thaïlandaise » ne sont pas plus thaïs que la pizzeria du coin, renseignez-vous !

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Le Yin

    Article très intéressant, je pars de suite à la recherche des recettes que je ne connaissais pas comme la salade de pamplemousse.

    Ne donner que 5 plats est un crime car on en voudrait plus. :-)
    Vous auriez pu évoquer entre autre :
    La salade de papaye
    la salade de boeuf mi cuit thai
    La soupe de tamarin :-)

    Le Yin
    chinoischezmoi.blogspot.fr

    23 mai 2013 - 08:05

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi