Accueil > Actus > Comment déguster les huîtres autrement ?

Comment déguster les huîtres autrement ?

Comment déguster les huîtres autrement ?

Nom d’un petit vinaigre à l’échalote, quand on pense qu’il y a tant de gens qui passent à côté des huîtres, ça nous rend si tristes qu’on en perdrait presque l’appétit.

En même temps on les comprend, il faut bien le dire, le premier gars qui a eu l’idée de manger une huître devait avoir une sacrée dalle ! On a beau chercher, il faut reconnaître qu’il n’y a pas grand chose de moins ragoutant – et on ne parle même pas du fait que les manger vivantes n’arrange rien.

Bref, tout ça pour dire qu’on ne jettera pas la pierre à quiconque ne se sent pas de faire le grand saut et de goûter sa première huître.

Mais on peut l’aider.

Comment ? En leur faisant découvrir que l’huître se cuisine de mille façons, et que l’on peut profiter de sa puissance iodée et de son délicat goût de noisette sous des formes plus clémentes que la simplicité crue de l’huître juste ouverte.

Attention, on ne parle pas ici de dénaturer l’huître et de la cacher sous quelques saveurs plus familières, mais bien de la mettre en valeur sous un autre jour, de la transformer, de nous permettre de la redécouvrir pour le plus grand plaisir de tous.

On vous donne quelques exemples ?

Les huîtres frites

Grands spécialistes des produits de la mer et de la friture, les japonais ont mis au point cette merveilleuse recette, petit chef d’oeuvre de simplicité et de gourmandise. Les huîtres panées sont plongées quelques instants dans l’huile brûlante. Le résultat ? Une bouchée à la fois croustillante et fondante, que l’on trempera dans une sauce soja bien citronnée, ce qui donne une touche élégante et asiatisante à la dégustation.

Le top : servir ces huîtres frites avec de la sauce ponzu, un mélange de bouillon d’algue, de sauce soja et de jus de yuzu.

Les huîtres en soupe

A la nage (juste pochées dans un bouillon) ou bien mixées en soupe crémeuse avec quelques poireaux, voila une façon simple et raffinée de revisiter l’huître sans se casser la tête.

Le top : les amateurs peuvent même déposer une huître entière au fond de l’assiette avant de verser la crème, effet de surprise et contrastes de textures garantis !

Les huîtres en accord terre-mer

Le saviez-vous les gourmands, l’huître est l’une des championnes les plus brillantes qui soient en matière d’accords terre et mer. La fraîcheur de son goût et sa touche mille fois reconnaissable lui permettent d’affronter les saveurs animales les plus brutes : jambon cru, lard, ou même abats peuvent jouer de savants numéros avec les huîtres cuites ou crues.

Pas d’idée ? Une petite salade agrémentées d’huîtres juste passées à la poêle avec quelques lardons, vous nous en direz des nouvelles.

Le top : les huîtres à l’andouille et au sarrasin de Mathieu Viannay, chef de La Mère Brazier à Lyon

Les huîtres en gelée

Préparation délicate et élégante, l’huître en gelée est plutôt un plat à réserver aux jours de fêtes. Une fois le coquillage ouvert, on le recouvre d’une gelée faite à base de bouillon parfumé, puis on place au frigidaire le temps que la gelée prenne. Le résultat est beau, frais, et la texture de la gelée et de l’huître se répondent parfaitement.

Le top : glisser une petite purée de légumes ou d’épices sous l’huitre avant de recouvrir de gelée.

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi