Accueil > Bonnes Adresses > Quatre cadeaux snobs et gourmands pour moins de dix…

Quatre cadeaux snobs et gourmands pour moins de dix euros.

Quatre cadeaux snobs et gourmands pour moins de dix euros.

Nom d’un petit foie gras au caviar, chers lecteurs, vous qui avez le « chic » dans le sang, vous serez d’accord avec nous : pas besoin de se ruiner pour faire un cadeau qui a la classe.

D’ailleurs, en ces temps de crise, aller faire chauffer la carte bleue pour se ruiner en produits de marque n’a plus rien de chic, c’est trop clinquant, déjà vu, out !

Non, ce qui est snob aujourd’hui, c’est de dénicher LE produit original, bon et goûteux, même en petite quantité, de donner de son temps pour trouver le meilleur, et de régaler ceux qu’on aime avec des saveurs fines et peu communes.

Vous êtes débordés ?

Pas de souci, on a fait une petite sélection spécialement pour vous, voici donc quatre produits à moins de dix euros qui feront de vous les trendsetters de Noël 2012.

Les petits pots de Furikake de chez Kioko

Furikake

Furika-quoi ? Furikake ! Ce sont des mélanges d’algues, de graines et d’épices à rajouter sur le riz blanc pour lui donner un petit coup de fouet, un supplément de goût. On y retrouve souvent de l’algue nori, des graines de sésame, du maquereau séché, des feuilles de pérille, du thé vert, ou encore plein d’autres choses. Ne vous méprenez pas : malgré l’aspect kawaï de la bouteille, faite pour ravir les enfants qui adorent les furikake, ces mélanges délicieux apportent une vraie finesse, et s’utilisent aussi bien sur une salade ou un bol de bouillon. 

Pourquoi c’est snob : parce que c’est importé du Japon, que vos neveux vont se les arracher, que cela vous permettra de placer votre discours sur l’Umami (la cinquième saveur), et que c’est trop trop joli à saupoudrer sur le riz fumant …

3,10 € le pot, sur le site de Kioko, l’épicerie japonaise.

Furikake

La créma cantabrica de thon aux anchois Olasagasti

Olasagasti

Non non non ce n’est pas une énième tartinade, mais une petite mousse à la texture improbablement fondante et au goût ultra fin et authentique. Et ce n’est pas un hasard: cette conserverie basque travaille les poissons de la mer Cantabrique, d’où viennent quelques uns des meilleurs thons et anchois du vieux continent.  Surprise garantie à la dégustation, c’est à en tomber sur le derrière quand on s’attend à la classique rillette de poisson.

Pourquoi c’est snob : parce qu’on ne le trouve pas partout, que c’est un produit traditionnel de grande qualité, parce que c’est si bon qu’on dirait (presque) du frais, et que le pot est ravissant et délicieusement rétro.

4,50 € le pot de 110g sur le site du quai des oliviers.

Les guimauves graphiques de la Pâtisserie du Pain de Sucre

Guimauves

Bien que discrète, la pâtisserie du Pain de Sucre fait courir tous les world-gourmands à qui on ne la fait pas. Les gâteaux sont graphiques, délicieux, inventifs, et modernes à la fois. Les guimauves, fièrement exposées dans la vitrine, valent le détour à elles toutes seules : aériennes, onctueuse, résolument créatives, elles surprennent et régalent le tout Paris qui aime ce qui est bon.

Pourquoi c’est snob : parce que ce sont de petites oeuvres d’art, que les parfums bousculent les habitudes (whisky/caramel, cassis/pistache, Safran ou vanille/rose/huile d’olive), que ça change du macaron et que c’est hors de prix.

Entre 1,40 et 2 € pièce, au 14 rue Rambuteau.

La poudre d’ombre des épices Roellinger

Poudre d'ombre Olivier roellinger

En seulement quelques années, le brillantissime chef étoilé Olivier Roellinger s’est imposé comme une référence en matière de vente et sélection d’épices. La très grande qualité de ses produits et la finesse de ses mélanges ont conquis les gastronomes à travers le monde, et certaines de ces recettes comme la Poudre Grande Caravane sont en passe de devenir des classiques. Nous, on choisit plutôt la Poudre d’Ombre, un mélange de thé millésimé au goût de sous bois, délicatement soutenu par le macis, le poivre et la canelle.

Pourquoi c’est snob: parce que le thé est ultra tendance, que le mélange est élaboré avec la très pointue Maitre Tseng (la propriétaire de la  Maison des trois thés, temple parisien du thé chinois de luxe), que les notes de terres et de mucus donneront à vos plats de viandes, de châtaignes ou de champignons une saveur unique.

11,45 le pot dans les boutiques ou sur le site internet. Comment ça on avait dit moins de 10 € ? Allez tant pis on dépasse, c’est trop chouette !

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. tiuscha

    Perso, mon plaisir chic et pas cher reste le beurre Bordier aux algues, totalement addictif ! Un grand plaisir à prix très doux !

    23 décembre 2012 - 08:12
    • Marabout

      Nous sommes d’accord, c’est une pure merveille, juste fondu sur une saint jacques poêlée ou même en tartine, c’est sublime !

      24 décembre 2012 - 14:12

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi