Accueil > Actus > Doggy or not doggy ? Le doggy bag arrive en France…
Archives Marabout

Accueil > Actus > Doggy or not doggy ? Le doggy bag arrive en France…

Doggy or not doggy ? Le doggy bag arrive en France (et c’est pas trop tot).

Doggy or not doggy ? Le doggy bag arrive en France (et c’est pas trop tot).

La scène se passe dans un excellent restaurant marocain de notre capitale. Un de nos compagnons de table commande un(e??) tagine de cailles pour son déjeuner. Le plat arrive, il est succulent, et présente pas moins de deux cailles entières dans une seule portion. Bien que bon gourmand et dans la force de l’âge, le client ne peut, même de loin, attaquer sa seconde caille.

On lui suggère alors de demander un doggy bag, vous savez, cette peu ravissante mais fort pratique invention américaine qui consiste à mettre en boite les reliefs du repas pour les rapporter chez soi.

Il nous regarde comme si on avait craché dans son assiette.

N’écoutant que notre courage, nous demandons tout de même gentiment au serveur s’il peut emballer l’oiseau restant, afin que nous puissions en profiter plus tard.

Il nous regarde comme si on avait craché dans toutes les assiettes du restaurant.

On ne se démonte pas, on insiste un peu, et il finit par accepter du bout des lèvres – mais au moment où nous partons, fait mine d’avoir oublié « La caille ? Désolé j’ai oublié, je l’ai jetée ».

MAIS BON SANG DE BOIS FAUT-IL MARCHER SUR LA TETE ?

Une caille aussi dodue  ?
Une chose aussi bonne ?

Autant (comme vous le savez chers amis lecteurs), chez Marabout nous défendons farouchement le manger chic et le gastro-style à la française, autant là : on ne comprend pas.

On nous dit que ce n’est pas très chic, voire vulgaire, genre je récolte les mégots à moitié fumés dans le cendrier. Mais franchement, jeter de si belles nourritures à la poubelle en ces temps de crise et de campagnes anti-gaspillage, n’est-ce pas également du dernier vulgaire ?

On nous dit que le chef prépare son plat pour être dégusté dans telle ou telle condition et que ce ne sera pas lui rendre hommage que de le manger réchauffé le soir devant la télé. Mais alors, le chef préfère donc que tout finisse à la poubelle ? Ce serait un meilleur hommage à son talent que de nous permettre d’en profiter encore, même un peu dégradé ?

On nous dit que beaucoup de plats ne s’y prêtent pas du tout. Mais n’avons nous pas un cerveau qui nous permet de comprendre que l’on rapportera plus facilement une part de risotto qu’un soufflé à l’écume de corail ?

Fort heureusement, cela change, et cette tradition bien ancrée sur le sol américain commence à faire son apparition en France.

Par petites touches, ici un restaurant italien, là un restaurant « nature », proposent spontanément de rapporter chez soi les restes d’un plat dont on n’aurait pas tout mangé

Et c’est super !

On prolonge un peu la fête en rentrant à la maison, on peut faire goûter aux enfants, on se régale une seconde fois et surtout : on ne fiche pas tout ce beau travail aux ordures !

Alors si vous êtes comme nous, militez ! N’hésitez pas à demander (poliment) que l’on vous emballe vos restes, quand cela est possible, quand cela vous fait plaisir, et vous participerez à l’un des changements culturels majeurs de la décennie : le retour en grâce du doggy bag.

PS : Notons que les restaurants chinois pratiquent le doggy bag avec beaucoup de bonne volonté. On ne sait pas s’il s’agit d’une tradition locale ou bien si c’est l’habitude de la vente à emporter – ou encore le sens du service couplé à un grand pragmatisme ? A vous de nous le dire si vous avez la réponse …

Crédit photo : Please Love Ur Style.

  • Partager :
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
24 commentaires
  1. OUI,OUI,OUI….En période où tout plaisir deviens cher,il es normal à mes yeux que si le client ne fini pas toute son assiette, parfois bien trop volumineuse,il puisse l’emporter chez lui.
    Il m’arrive de le pratiquer,mais il es vrai que cela semble encore bien peu admissible au regard des restaurateur mais aussi des clients qui ont honte de cette demande…Personnellement comme vous j’ai plus honte de savoir que la moitié d’un repas va être jeté aux ordures alors que tant de personnes ont si peu à manger.

    Quand au restaurant asiatique,c’est en partie culturelle,on ne refuse rien à une personne qui vient manger chez vous,et au Japon par exemple lors de repas de famille ou de reception on distribue assez souvent des petites boites aux invités pour les restes.
    Allions donc economie et gastronomie cela ne fera de mal a personne au contraire.

    Rédigé par : fannyD   |  le 03/12/2012 à 17:19
  2. je suis pour à 100%, on premier doggy bag date de mes 12 ans, nous étions dans un restaurant vietnamien délicieux (L’orchidée), et je disais à mes parents, toute dépitée que je regrettais de n’avoir pu finir mon repas!
    le fils l’a dit à la patronne, qui est revenu avec un doggybag, en disant que c’était bête de jeter à manger alors que beaucoup de gens ont faim…j’ai été ravie le soir même de pouvoir me régaler à nouveau!
    Aux Us ça se fait beaucoup plus, vu que les portions sont sur dimentionées, mais je pense qu’il y a une belle leçon de savoir vivre!

    Rédigé par : Neveux Elisabeth   |  le 03/12/2012 à 17:38
    • Oui, c’est ça aussi que nous aimons avec le doggy bag : on continue un peu la fête à la maison ^_^

      Rédigé par : Marabout   |  le 10/12/2012 à 15:07
  3. Je suis d’accord qu’il ne faut pas jeter la nourriture. Mieux emporter que jeter.

    Cependant, je préfère autant que l’on sert les portions correctes, i.e. humainement possible de manger en une seule fois. En étant américaine, les portions sont « hors contrôle », comme on dit, et on voit bien les ravages que ça fait aux États-Unis.

    Les énormes portions sont une des nombreuses causes de l’obésité croissante des américains. Ça serait dommage de voir cette pratique arriver en France. Vous qui savez si bien maîtriser l’art d’un repas !!

    À mon avis, mieux respecter les portions « normales » plutôt que d’adopter les doggy bag.

    Et n’oublions pas non plus l’origine de l’expression. C’étaient les restes prévus pour son chien, donc une petite quantité et non un 2e repas.

    Be careful what you ask for…

    Rédigé par : Susan   |  le 03/12/2012 à 23:49
    • Nous sommes tout à fait d’accord, aux Etats Unis, même les versions « small » des plats sont gigantesques. Personne n’a besoin d’autant de nourriture ! Cela dit, même avec des portions correctes, on peut avoir plus ou moins faim et donc, peut être, laisser quelques restes …

      Rédigé par : Marabout   |  le 10/12/2012 à 15:06
  4. L’idée fait d’abord sourire, avec une image « datée » mais en ces temps de gaspillage massif de nourriture et de crise alimentaire, économique et écologique, le doggy bag semble des plus révolutionnaires! Bravo pour cet article militant et cette idée pas si stupide que cela!

    Rédigé par : Laureli   |  le 04/12/2012 à 12:02
    • On est bien d’accord, merci de ton passage !

      Rédigé par : Marabout   |  le 10/12/2012 à 15:05
  5. Merci Fanny pour ce commentaire aussi charmant qu’instructif !

    Rédigé par : Marabout   |  le 04/12/2012 à 12:32
  6. Excellentes initiatives en effet, au moment où l’on parle de lutter contre le gaspillage. Je me suis toujours demandée pourquoi cette pratique mettait tant de temps à arriver en France, pour une fois que les américains ont de bonnes idées en matière alimentaire ! ;-)
    Personnellement, pas besoin de doggy bag quand je mange au resto car je finis toujours mon assiette, question de grand appétit … et d’éducation …

    Rédigé par : http://gourmandisesansfrontieres.fr   |  le 04/12/2012 à 13:45
    • Hahaha oui c’est vrai, nous avouons également que nous laissons rarement de quoi rapporter :)

      Rédigé par : Marabout   |  le 10/12/2012 à 15:04
  7. On dit bien UN tagine (ou tajine) et non UNE tagine, comme on le voit, hélas, un peu partout sur les blogs…

    Rédigé par : Emma   |  le 04/12/2012 à 17:01
    • Merci Emma pour cette précision, on est plus à l’aise pour en manger que pour en parler !

      Rédigé par : Marabout   |  le 05/12/2012 à 18:18
  8. Oui au doggy ! En Italie aussi, la tradition existe. La grand-mère d’une copine ne va jamais au restaurant sans sa boite à toutou. Et aucune gêne dans les établissements quand la demande est faite.
    Quand c’est bon, autant en profiter au maximum oui ;)

    Rédigé par : rockaknittalova   |  le 04/12/2012 à 19:55
    • Les italiens ont un goût parfait :)

      Rédigé par : Marabout   |  le 05/12/2012 à 18:18
  9. Pour avoir vécu en Chine, il est effectivement très courant qu’au restaurant on vous donne le reste de votre repas dans des boîtes plastiques. Il est d’ailleurs arrivé plus d’une fois qu’un mendiant me voyant sortir avec me les demande, ce que j’ai bien évidemment fait. Alors mille fois oui pour le doggy bag chez nous, resto chic ou pas, le gaspillage, c’est démodé!

    Rédigé par : Solenne   |  le 05/12/2012 à 09:37
  10. Je suis canadienne et j’avoue qu’ici c’est très courant de rapporter nos restes à la maison. Pourquoi gaspiller autant de nourriture et surtout si ce que nous avons mangé était délicieux!! Vive le dogggy bag.

    Rédigé par : Julie   |  le 11/12/2012 à 23:39
  11. bien d’accord ce qui est vulgaire c’est de gaspiller. mais il faut dire aussi qu’aux USA les portions sont tellement grosses qu’elles sont presque faites aussi pour le doggy bag… alors qu’en France c’est l’inverse ce sont bien souvent de toute petite portion et il rare de laisser la moitié de son assiette

    Rédigé par : Very easy kitchen   |  le 14/12/2012 à 07:02
    • C’est bien vrai ! Mais chez nous parfois on commande beaucoup (envie de tout goûter) alors ça peut servir !

      Rédigé par : Marabout   |  le 14/12/2012 à 14:27
  12. Il m’est arrivé de demander le reste d’un couscous pantagruelique, dans un restaurant marocain.
    Une autre fois, alors que j’avais pris un menu (entrée, plat, dessert), j’ai calé sur le plat. On m’a suggéré de choisir un dessert que je pourrais emporté.
    Cela me paraît plutôt un compliment pour le restaurateur : si je ne mange pas, c’est parce que je n’ai plus faim et non parce que je n’apprécie pas, au contraire.
    Je sais que ça choque certaines personnes, mais ce sont les mêmes qui, à la fin d’un repas dans un self, repartent avec le reste de leur boisoon ou leur dessert, voire leur pain, ce qui revient au même, sauf qu’ils n’ont pas à demander – voilà ce qui choque : demander. Et gaspiller, ce n’est pas encore plus choquant ?

    Rédigé par : catherine   |  le 23/01/2013 à 12:17
    • Catherine, nous sommes parfaitement d’accord !

      Rédigé par : Marabout   |  le 23/01/2013 à 15:47
  13. A bordeaux dans le meilleur italien que je connais, ils font les doggys bags dans l’avis des clients, si tu finis pas on te prepares tes restes dans une boite hermetique Et pour tous ceux non récupérer par les clients a une periode, un groupe de jeunes venaient les chercher et aller les distribuer au sdf des alentours :)

    Rédigé par : mel   |  le 30/01/2013 à 01:38
  14. Les anglo-saxons appellent aussi cela « take away », ce qui pourrait effrayer un peu moins nos chefs !!!

    Rédigé par : Eric   |  le 17/03/2013 à 08:53
    • C’est vrai, finalement en changeant la terminologie c’est plus glamour !

      Rédigé par : Marabout   |  le 21/03/2013 à 14:50
  15. Oui, c’est vrai ! On mange svt au resto chinois et il n’y a aucun prob pour emporter la bouteille ou même la nourriture qui reste; idem pour les retos marocains ou antillais, …. Par contre, j’ai déjà demandé dans d’autres endroits ou emporter la bouteille nous fait passer pour des alcoolos, et être bourré au volant c’est mieux ???? et le pire qui nous est arrivée, outre le refus et le fait d’être jugé : c’est qu’on nous a mis notre nourriture dans un sac plastique « pire que des restes pour chien » la salade, la viande, … tout dans ce magnifique sac plastique ! on étais tellement choqués que qu’on a hésité entre le fou rire et l’énervement … En tous les cas on y est jamais retourné !! même emporter la bouteille!

    Rédigé par : sakhura59   |  le 27/03/2013 à 23:49
Laisser un commentaire

Dernières archives "Actus"