Accueil > Tendances > Izaka … quoi ?

Izaka … quoi ?

Izaka … quoi ?

Futés comme vous êtes les gourmands, vous l’aurez remarqué, le Japon n’en finit plus d’être à la mode. Il faut dire aussi que la culture gastronomique du pays du soleil levant est si riche que nous autres occidentaux découvrons chaque jour de nouveaux ingrédients, de nouvelles recettes, de nouveaux modes de consommation.

Et ces temps-ci, la dernière tendance japonaise qui s’empare des rues de nos villes s’appelle Izakaya.

N’ayant pas vraiment d’équivalent en France, l’Izakaya est un endroit où la boisson tient la vedette, et où la nourriture se présente sous formes de bouchées ou petites portions à grignoter au fil de la soirée comme accompagnements. Un peu comme un bar à tapas espagnol : on prend un verre, et puis on commande au fil de la conversation parmi les différentes petites préparations proposées à la carte : brochettes, légumes en saumure, tranches de sashimi ou boulettes diverses permettent à l’assemblée de déguster sakés, vins ou autres bières dans une ambiance plus décontractée que dans les restaurants traditionnels.

L’Izakaya est donc une occasion géniale de découvrir de vrais petits plats japonais, fins et inventifs, pour une poignée d’euros – et aussi, pourquoi pas, de déguster différents sakés (avec modération of course) et de changer d’avis sur cet alcool subtil et aromatique que nous connaissons mal.

Malheureusement, l’on peut craindre que si l’Izakaya rencontre en France le succès qu’il mérite, nous risquons de voir bientôt l’ouverture d’un paquet d’adresses aussi peu authentiques que qualitatives. Il faudra alors ouvrir l’oeil et se renseigner sur le chef, son parcours, vérifier (par exemple) que comme Katsutoshi Kondo, le chef du Lengué (Izakaya situé dans le quartier latin de Paris), il a travaillé dans des maisons (très) sérieuses et propose une carte fraîche et impeccable qui fait le bonheur des japonais aussi bien que de nos compatriotes.

Bref comme d’habitude on gardera les yeux ouverts, et on pourra venir se régaler, pour une heure ou une soirée, et découvrir cet autre aspect festif et réjouissant du pays du soleil levant.

Exemple de plats pouvant être proposés à la carte d’un Izakaya :

- Mentaïko (oeufs de cabillaud pimentés)
- Edamame (gaines de soja tièdes)
- Sahsimi de bar ou divers poissons
- Poulpe grillé
- Brochettes d’ailerons de poulet
- Gyoza (ravioli japonais grillés)
- Onigiri (boulettes de riz)
- il n’y a en fait de limites que l’imagination du chef ….

Deux adresses à Paris :

- Le très recommandable Lengué possède à la fois un cadre magnifique et ancien, une cave de vins rares et à bons prix, et un chef au talent reconnu par tous. A tenter absolument.
Lengué, 31, rue de la Parcheminerie Paris 05 (75005)

- Le Issé Bis (face à la célèbre boutique du Issé Workshop) met l’accent sur une sélection de sakés pointus. Le chef -assez impressionnant- cuisine devant vous une série de plats et portions impeccable et souvent inspirés. Issé possède aussi une adresse moins haut de gamme, Issé Izakaya, que nous n’avons pas testée.
Issé Bis, 10, rue Saint-Augustin Paris 02 (75002)

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi