Accueil > Tours de Main > C’est décidé, je fais mon Gaspacho maison…

C’est décidé, je fais mon Gaspacho maison !

C’est décidé, je fais mon Gaspacho maison !

Incroyable, il semble que le soleil veuille bien revenir dans nos contrées pluvieuses et glaciales ! Pas une minute à perdre : on sort le parasol, on enfile les espadrilles, on brique ses lunettes de soleil, et on prépare un vrai dîner d’été !

… et quand on pense repas du soleil, le gaspacho n’est pas loin. Frais, léger, vitaminé : c’est décidé, ce soir c’est gaspacho. Mais attention, bien que les publicitaires déploient mille ruses et force hidalgos bronzés (très très calientes , il faut bien le dire) pour nous vendre leur gaspacho en brique, nous décidons de prendre notre liberté et de réaliser nous même notre gaspacho maison.

Vous allez voir, en suivant quelques conseils ce n’est même pas très compliqué ….

On choisit ses légumes bien murs

Cela a l’air évident car c’est la pleine saison en ce moment, mais on ne se prive pas de regarder nos tomates de près et de les choisir avec soin. Et si vous ne trouvez pas de tomates correctes, choisissez de préférence une boite de tomates pelées, celles-ci au moins ont du goût et ont été cueillies à maturité.

On n’épluche (presque) même pas

Concombre et poivrons s’utilisent avec la peau (bien lavés of course), et la tomate aussi d’ailleurs, sauf si elle vous paraît particulièrement épaisse. Une fois tout cela mixé, on garde ainsi caractère et vitamines.

On travaille son assaisonnement

La soupe froide offre des arômes moins développés que les préparations chaudes, c’est pour cela que le gaspacho affectionne vinaigres et piments relevés. Agrémentez-le également d’un généreux trait d’huile d’olive, d’herbes fraîches ciselées ou d’un peu de jus de citron : ça réveille !

On joue la créativité

Le gaspacho concombre c’est so 2009, alors faites marcher votre imagination! Il y a mille façons de surprendre l’assemblée!

Proposez par exemple deux versions : un gaspacho noir (tomates noires, poivrons verts, olives noires et un trait d’encre de seiche cuite); et un autre blanc (lait d’amandes et ail, sur le modèle de l’ajo blanco espagnol).

Vous pouvez aussi jouer le contraste acidulé et exotique, en mixant de la mangue et du jus de citron vert avec tomates et concombres, le tout servi largement accompagné de coriandre ciselée.

Pour jouer l’amertume, pourquoi ne pas proposer une recette à base de salades revenues à l’huile dolive, refroidies et mixées? Cette soupe servie avec quelques crevettes, de la crème crue et un trait de balsamique réveillera les papilles des invités.

Pour trouver encore plus d’idées :

Soupes toutes fraîches et gaspachos, d’Anne Catherine Bley.

(Ce billet a été publié pour la première fois en Juillet 2011).

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi