Accueil > Bonnes Adresses > On a testé : les courses chez Joël Thiebault (et…

On a testé : les courses chez Joël Thiebault (et les bons conseils pour shopper chez la star des maraîchers).

On a testé : les courses chez Joël Thiebault (et les bons conseils pour shopper chez la star des maraîchers).

Comment ça vous ne connaissez pas Joel Thiebault ? Le spécialiste des carottes violettes et des navets « boules d’or » ? Le prince de la betterave à rayures ? Le champion des légumes oubliés ? C’est une vraie star, une sommité, un incontournable, chez qui les meilleurs cuisiniers vont se fournir en fleurs de bourrrache ou radis verts.

En ce qui nous concerne, si on a déjà eu la chance de croiser ses productions autour de quelques bonnes tables, nous n’étions jamais allés voir sur place, sur son étal, histoire de humer un peu l’odeur des salades fraîches, et (qui sait) de découvrir de nouvelles espèces de topinambours.

Vous êtes prêts ? Aujourd’hui on vous emmène chez Joël Thiebault.

Minis concombres

… et pour le trouver, pas besoin d’aller à Rungis : Joël se trouve quatre jours par semaine sur les marchés de l’ouest parisien : le mardi et le vendredi au marché Gros Lafontaine, le mercredi et le samedi au marché d’Iéna.

En un pluvieux mardi matin du mois de Novembre (ou Juillet on ne sait plus bien), nous nous rendons donc au marché Gros, situé à quelques encablures de la Maison de la Radio.

C’est un joli marché arboré, avec de beaux étals, et plein de petites dames chic qui ont l’oeil pour repérer les arnaques. L’ambiance est bon enfant et les tarifs … parisiens.

L’étal de Joel Thiebaut est situé tout en bas du marché : c’est l’un des plus grands, tout pimpant avec ses rayures vertes et blanches. Il croule sous les légumes, disposés en tas touffus, vivants, rien à voir avec les tomates calibrées alignées au garde à vous de certains vendeurs.

Betteraves multicolores

C’est très beau. Les équipes s’affairent autour de l’énorme camion caché derrière l’étal, les clients se pressent pour attraper les plus jolis concombres, et l’affichage particulièrement détaillé renseigne chacun sur les espèces en vente. Par contre, ici, pas la peine de préciser l’origine des produits : tout vient de chez Joël.

Vous voulez quelques conseils pour réussir vos emplettes ?

- Arrivez tôt : certaines espèces (et comme par hasard, les plus demandées), ne sont disponibles qu’en toutes petites quantités et disparaissent à toute allure. Ainsi les radis rose et verts, les courgettes fleurs ou les rares tomates. Si vous voulez avoir le plus grand choix, venez avant neuf heures !

Fines herbes

- Prenez votre panier et servez-vous : si certains maraichers ont horreur que l’on touche la marchandise, ici c’est le contraire ! Prenez un panier vert et remplissez le d’autorité. Tendez-le ensuite à l’un des charmants vendeurs, qui s’occupera de peser et d’emballer soigneusement vos trésors.

- Ne venez pas avec une liste trop précise :  on ne sait jamais vraiment ce qu’on va trouver, alors venez l’esprit ouvert et faites vos courses en fonction de l’étal du jour.

- Ne perdez pas les prix de vue : parce que ouille.

- Attention aux resquilleurs : certains jeunes ex-candidats de Mastertopchef  se croient parfois tout permis et n’hésitent pas à griller la queue pour venir chiper les dernières fleurs de coriandre (que leurs mayonnaises tournent et que leurs meringues restent molles à jamais !).

- Parlez aux vendeurs :  si vous ne trouvez pas votre bonheur, demandez : il y a parfois des surprises miraculeuses au fond du camion…

Fleurs de on ne sait plus quoi

- Nos préférés en ce moment :

- Les courgettes fleurs de toute beauté
- La roquette aux larges feuilles et au goût unique
- Les minis concombres tous tordus, à grignoter avec une vinaigrette à l’échalotte
- La splendide rhubarbe
- Les févettes et les petits pois …

… mais on vous le garantit : tout est bon, et ne râtez pas le coin des herbes fleuries, on y trouve des raretés !

Fleurs de courgette

Radis

 

 

 

 

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Pingback: Dans les cuisines de Pierre Rigothier (Hôtel***** Le Burgundy) EPISODE 1 | Over-Cookée

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi