Accueil > Actus > C’est la saison de la chasse aux capitons.

Sélection de recettes de crêpes et de goûter

Archives Marabout

Accueil > Actus > C’est la saison de la chasse aux capitons.

C’est la saison de la chasse aux capitons.

bandeau-capitons

Et oui il n’y a pas à tortiller, en cette fin de mois de février préparons nous psychologiquement, bientôt vont fleurir les magazines « spécial maigrir » et autres reportages sur la dernière méthode miracle pour perdre du poids en buvant du bouillon de racines de platanes.

C’est comme ça à chaque fin d’hiver, il faut s’y faire, alors que les vitrines se peuplent de petites jupes et de fins corsages, on réalise soudain que ça fait des semaines qu’on carbure à la brioche-nutella et qu’il va falloir revoir tout ça si on ne veut pas passer l’été en salopette oversize.

Bref – l’idée d’un petit régime remonte à la surface et commence à nous traverser l’esprit au moment de manger notre éclair au chocolat du mercredi.

Mais voila, à force de voir défiler les méthodes toutes plus grotesques et inefficaces les unes que les autres, certains médecins nutritionnistes mettent le hola sur le concept de régime, et même si au fond de nous on trouve que c’est plutôt une bonne chose, la question se pose quand même : « On fait comment nous, pour perdre 4 kilos avant le mois d’Avril ? ».

Voici nos conseils avisés pour partir du bon pied sans faire n’importe quoi.

On fait le deuil de la méthode miracle
Et oui on vous le dit tout de suite : le régime qui marche super bien sans se priver n’a pas été découvert. Pour perdre du poids, il faut manger moins, et quelque soit la méthode ou le protocole, il vous faudra faire des efforts et être constants. Ce n’est pas marrant mais une fois qu’on l’a compris, on est vraiment prêt à passer à l’action de façon constructive.

On fuit toute méthode qui induit des carences
Même si leur rapidité peut être tentante au premier abord,  ne vous faites pas de mal en infligeant un régime trop déséquilibré à votre corps (qui, du coup, risque de vous faire passer l’addition sévèrement quelques mois plus tard). La machinerie complexe qui nous sert d’organisme a besoin de tout un éventail de nutriments pour fonctionner correctement, la forcer dans une alimentation mono-thématique (soupe au chou, ananas, omelette en poudre ou viande des grisons) lui nuit : fatigue, carences, malaises, sans parler de désagréments plus triviaux comme les ballonnements ou une haleine de chacal.

On cuisine
C’est scientifiquement prouvé : passer aux fourneaux est bon pour la ligne ! D’abord car on contrôle mieux la quantité de graisses et de sucres (souvent en excès dans les produits préparés), ensuite car quand on cuisine, on se met vraiment à table. Prendre un vrai moment pour le repas évite de manger trop vite et améliore la sensation de satiété et la digestion, ce qui évitera les fringales et les coups de pompes dans la journée.

On se fait aider
Chez nous il est de coutume de dire que le meilleur des régimes c’est le BDFM (« Bouffe Deux Fois Moins »), mais pour être honnête, c’est plus facile à dire qu’à faire. Un régime, c’est dur, si c’était facile, ça se saurait ! Et chacun à ses habitudes, bonnes ou mauvaises, à garder ou abandonner selon les circonstances. Si vous n’y arrivez pas, avoir l’aide de gens dont c’est le métier vous sera précieux, tout d’abord pour prendre les bonnes décisions, et puis aussi pour tenir sur la longueur sans perdre de motivation, ce qui est essentiel à tout régime réussi.

Alors qu’est-ce qu’on fait ?

Si on y arrive pas seuls, on adopte Weight Watchers, une méthode complète, équilibrée et non punitive qui a fait ses preuves ! Et avec Internet c’est encore plus facile qu’avant, alors pas de raisons de se priver !

Pour comprendre la méthode et s’y mettre sans douleur : Weigth Watchers, la stratégie du succès.

  • Partager :
Laisser un commentaire

Dernières archives "Actus"