Accueil > Tours de Main > Chauds les piments, chauds !

Chauds les piments, chauds !

Chauds les piments, chauds !

Et bien l’hiver a pris son temps pour arriver mais le moins que l’on puisse dire chers amis c’est qu’il est bien là ! Perfide et pinçant, on en prend plein la figure – et ce matin on a même entendu quelqu’un se plaindre d’avoir froid de l’intérieur.

Et bien nous, on a une solution pour vous.

Plutôt que de céder à la première tartiflette qui passe, suivez la tendance pimentée qui réchauffe les assiettes des gourmands éveillés. Car, le saviez-vous, le piment a tout bon. Stimulant, assainissant, plein de vitamines, riche en carotène, on lui prête même quelques vertus amincissantes.

 

Mais surtout, le piment, c’est bon, c’est chaud, c’est vif, et une fois qu’on en a pris l’habitude, difficile de s’en passer : cuisines thaïlandaises, indiennes, mexicaines, antillaises sont toutes des hommages aux fleurs de feu que sont les piments du monde.

Vous avez peur de vous lancer ? Pas de souci : il y a des piments pour tous les palais, on vous guide. Vous verrez, après la visite, vous aurez (presque) oublié ces températures polaires.

Le plus facile à utiliser : le piment d’Espelette

Le plus français des piments de cuisine est également l’un des plus remarquables. Le piment d’Espelette possède en effet un goût très fin de poivron relevé, parfois presque un peu sucré, et son piquant progressif permet de le doser facilement sans risquer d’emporter le plat. Attention tout de même de garder la main légère, le piment d’Espelette fait preuve de caractère si on le laisse faire.

Le plus polyvalent : le piment oiseau

Très utilisé dans la cuisine asiatique, le piment oiseau, vert ou rouge, se distingue par un piquant puissant et un goût plus discret. Une fois débarrassé de ses graines et émincé en tous petits flocons, il libère une sacré chaleur, à chaud ou a cru, et fera du bon boulot dans toutes les circonstances. Si vous avez peur de sa force, ne le coupez-pas et faites le simplement infuser dans une sauce ou une soupe, il libérera son piquant avec plus de douceur.

Le plus trendy : le piment Jalapeno

Piment Mexicain très utilisé sur le continent américain, le jalapeno possède un goût délicieux, subtil et reconnaissable entre mille. De force jugée « moyenne » (comprendre que ça déchire la tête quand même un peu), il est dodu et sait se faire gourmand. Farci au fromage, grillé, parfois fumé (il prend alors le nom de chipotle), c’est aussi un piment qui fonctionne très bien avec les fruits de mer. S’il est malheureusement difficile à trouver frais en France, plusieurs épiceries fines le proposent en conserves importées.

Le plus dangereux : le Bonda Man jack (piment Habanero).

Aux abris : ce petit mignon piment lampion ferait passer les piments oiseaux pour des bonbons au miel.
Nous on ne savait pas. Alors on en a épluché deux kilos pour faire la sauce sriracha de Gwyneth. Malheur ! Il ne faut JAMAIS manipuler ce piment à mains nues (les vendeurs le saisissent toujours à l’aide d’un sac en plastique nous a-t on appris ensuite). On a failli perdre au moins trois doigts dans l’affaire, quant au reste de la famille, il s’est réfugié à l’autre bout de l’appartement, l’atmosphère étant devenue aussi irrespirable que si l’on avait vaporisé du gaz lacrymogène*. Cette terreur de Bonda Man Jack est si puissant que même en infusion, la légende dit qu’il peut pimenter sept court-bouillons de suite sans jamais perdre de sa force.

Cette star incontournable de la cuisine Antillaise est donc à réserver aux amateurs ayant le coeur bien accroché, vous voila prévenus !

* Cette aventure est malheureusement absolument véridique, on en a pleuré à chaudes larmes !

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Neveux

    hehe je me suis aussi faite avoir par du piment que j’avais cueilli dans le jardin, j’ai fini par mettre mes mains dans des gants de toilette avec de l’eau froide…ce fut long et douloureux ;)

    3 février 2012 - 09:02
  2. tiuscha
    3 février 2012 - 13:02

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi