Accueil > Actus > Gourmand, un café s’il vous plait !

Gourmand, un café s’il vous plait !

Gourmand, un café s’il vous plait !

On ne connaitra sans doute jamais le génial inventeur du café gourmand, mais nous tenons ici à lui rendre hommage, car il faut bien dire qu’il a quasiment révolutionné notre vie.

Autrefois, à la fin du repas, il y avait deux clans : les avec desserts, et les autres, ceux qui lorgnaient tristement sur le fondant au chocolat de leur voisine.

Alors qu’aujourd’hui, grâce au café gourmand, non seulement on peut satisfaire nos envie de douceurs (presque) sans culpabiliser, mais en plus on a le bonheur de pouvoir déguster plusieurs spécialités à la fois : une bouchée de crumble aux fruits rouges, une tuile aux amandes, un mini opéra – et hop, on repart même pas lourds et le sourire au lèvres !

Seulement voila, comme toute bonne chose, le café gourmand qui se respecte est une affaire sérieuse, et nous nous devons de dire la vérité : il est trop souvent traité par-dessus la jambe.

Revue des cafés pas si gourmands et croisés trop souvent :

L’industriel belle gueule

Celui-ci est fourbe, car lorsqu’il arrive, il présente en général très bien. De jolies bouchées bien alignées sur leur petit plateau, avec la pointe de chantilly fièrement dressée, on se prépare à un bon moment de gourmandise mais hélas : même quand il est bien décongelé, le goût n’est pas au rendez-vous.

On le trouve dans : les cafés « lounge » des quartiers touristiques.

Le trop copieux

Tout le concept du café gourmand tient dans la petitesse des quantités (sinon on prendrait un dessert, hé banane !). Pourtant, certains restaurants bien intentionnés proposent des cafés gourmands qui ressemblent à de véritables chariots des desserts : une part de tatin + une boule de glace au chocolat et sa chantilly + un fondant au chocolat + un pancake à la confiture de lait.

Devant cette invasion à haut pouvoir calorifique, deux options malvenues  :

  • - La frustration (on ne mange que trois bouchées et on attend la fin du repas en se retenant de dévorer le reste)
  • - La culpabilité (on craque et on dévore tout, puis on passe le reste de la journée à se jurer de n’avaler que du jus de salade pendant 10 jours).

On le trouve dans : les bons bistrots où tout est fait maison.

Le flemmard

Le café gourmand, on l’attend un peu élégant, un peu raffiné, mais surtout gourmand ! Il ne s’agit pas seulement de recycler les fonds de placards de manière plutôt rentable, et 7 € pour une mini-madeleine un peu sèche et une verrine de chantilly, vous avouerez que c’est un peu rude.

On le trouve dans : les cafés du coin qui veulent se mettre à la page à peu de frais.

Bon, on critique on critique, mais voyez-vous, c’est que le dessert est un sujet sérieux. D’ailleurs on a trouvé la solution : le café gourmand, maintenant, on le fait nous même. Petites crèmes à la pistache et au cacao, minis flans au citron vert et à la coco, petits pots de crème au chocolat, financiers en forme de cuillères n’ont plus de secrets pour nous. Notre infatigable gourmandise : c’est ça le secret du bon café gourmand.

Vous aussi vous voulez vous y mettre ? Coffret Cafés gourmands : les meilleurs recettes de mini-desserts de marabout, fournis avec mini-cocottes, moules à petits muffins, empreintes « cuillères », et ramequins à crème brulées.

 

 

 

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi