Accueil > Tendances > A Noël, les végétariens aussi veulent bien manger.

A Noël, les végétariens aussi veulent bien manger.

A Noël, les végétariens aussi veulent bien manger.

Noël approche, et comme tout le monde vous êtes en train de bosser sur un menu d’anthologie qui fera encore parler de lui l’année prochaine. Seulement voila, cette année, nouveauté : vous vous êtes mis au végétarisme.

Cela fait maintenant plusieurs mois que vous avez arrêté viande et poisson, et vous vous en sortez fort bien. Mais le repas de Noël c’est une autre paire de manches.

Comment rassurer votre famille qui se voit déjà célébrer le 24 Décembre au tofu et au son d’avoine ?

Suivez nos conseils, et préparez un menu si sublimement gourmand que même votre oncle chasseur de canards voudra revenir chez vous en 2012.

Donnez-vous du mal

C’est la fête, c’est le moment de l’année où il faut mettre les petits plats dans les grands, alors on passe du temps en cuisine et on soigne le moindre détail. C’est le moment de montrer vos talents de cuisinière :  faites votre pain vous même, préparez vos propres bouillons de légumes, vous verrez, ça change tout.  Ne lésinez pas non plus sur les fournitures :  allez chercher les meilleurs légumes et les oeufs les plus frais, c’est cela aussi qui fait une grande table.

Jouez les classiques de Noël … sans les singer

Exit le triste « Faux Gras » (un foie gras végétal, si si ça existe) ou autres pseudos rôtis à base de Tofu ! Il ne s’agit pas ici de  proposer de pâles ersatzs des recettes de fêtes traditionnelles, mais bien de cuisiner d’authentiques plats de Noël. Il suffit juste de choisir ceux qui ne contiennent ni viande ni poisson : gougères au roquefort, croûtes aux morilles, soufflés au parmesan, monts d’or fondus, risotto au cèpes, marrons glacés, fruits déguisés, la liste est sans fin, alors ne vous égarez pas sur de tristes sentiers parallèles.

Soyez excessifs

Etre végétarien ne veut pas dire être puni ou au régime, et à Noël encore moins  que d’habitude. C’est le temps du plaisir, celui où l’on tord le coup pour quelque jours à nos habitudes raisonnables.

Cassez votre tirelire et offrez vous de la truffe, des grands fromages et des bons vins (avec modération). Décorez vos gâteaux à la feuille d’or.

N’ayez pas peur d’une cuisine riche, onctueuse, gourmande : proposez sabayons, pâtes feuilletées,  sauces riches et desserts tentateurs : c’est Noël après tout ! Vous verrez, en sortant de table, tout le monde aura oublié que le repas était végétarien.

 

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Pingback: A Noël, les végétariens aussi veulent bien manger. | CookingPlanet

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi