Accueil > Tours de Main > 5 ustensiles de pâtissier à s’approprier

5 ustensiles de pâtissier à s’approprier

5 ustensiles de pâtissier à s’approprier

Une des choses que nous avons apprises à force de faire la cuisine, c’est à avoir confiance en ceux qui s’y connaissent le mieux, les experts, à savoir les professionnels. Et si l’on se penche sur le cas des ustensiles, on se rend vite compte que leur matériel est drôlement plus adapté que ce que l’on peut trouver généralement en grande surface – et cela pour une bonne raison : ces gens là passent leur journée en cuisine, il leur faut donc des outils pratiques et solides, qui leur permettront d’avoir le meilleur rendu possible.

Il ne s’agit pas ici de nous ruiner afin d’investir dans des batteurs à oeufs mesurant 1m50, mais bien de nous approprier quelques objets qui feront la différence à peu de frais, et dont nous verrons à l’usage qu’ils nous rendent de sacrés service.

Voici donc une petite sélection des objets dont nous ne saurions plus nous passer :

La corne

Petite plaque de plastique souple, elle n’a l’air de rien, mais la première fois que nous sommes allés nous acheter du matériel de pâtisserie, la vendeuse nous a quasi obligés à en prendre une : « C’est LA chose dont les pâtissiers se servent le plus ». Et le pire c’est que c’est vrai : pour racler, mais surtout pour poser les pâtes, étaler les glaçages, lisser les gâteaux ou les meringues, on n’a toujours pas fait mieux.

La poche à douille

Oubliez les seringues en plastiques et autres engins à piston impraticables : pour former des meringues ou décorer des cupcakes, rien ne vaut la bonne vieille poche à douille. Tout à fait écologique en version tissu, elle est beaucoup plus facile à utiliser que vous ne le croyez. Allez, un petit tutorial pour les plus timorés, et à vous les jolis décors.

Le thermomètre à sucre

Celui-là, quand on l’achète, on a vraiment l’impression de s’offrir un truc technique – or il n’y a pas plus bête. Une fois qu’on l’a, la vie devient tout simplement plus simple. Finis les caramels brulés ou les fritures tiédasses : avec le thermomètre on est enfin en contrôle des cuissons.

 

Le silpat

Le silpat, c’est cet espèce de tapis mou et collant que l’on pose sur la plaque du four pour dresser les gâteaux et éviter qu’ils ne collent. Objet réutilisable (contrairement au papier sulfurisé), le silpat répartit parfaitement la chaleur et ne bouge pas : à l’usage pas de doute, c’est plus facile et le résultat est meilleur – bref, on aurait tort de s’en passer.

Le chalumeau

Et oui, le bon vieux chalumeau du bricoleur du dimanche a sa place en cuisine. Pour un gratinage express, une coloration de meringue et bien sur, pour une crème brûlée impeccable, rien ne le remplace. Il faut dire que les grills de nos fours domestiques sont souvent insuffisant pour obtenir un résultat équivalent aux puissantes « salamandres » des cuisines professionnelles, alors si vous avez déjà attendu en vain devant la porte de votre four que cela caramélise, le chalumeau est pour vous.

Pour trouver son bonheur chez les pros:

Le meilleur du chef : la référence professionnelle sur Internet.

La Bovida : des fournisseurs sérieux, dans toute la France.

Dehillerin : le charme de la tradition.

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Pingback: 5 ustensiles de pâtissier à s’approprier via @maraboutcuisine | Geek & Food | Scoop.it

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi