Accueil > Tendances > Six bonnes raisons de ne pas aller aux champignons

Six bonnes raisons de ne pas aller aux champignons

Six bonnes raisons de ne pas aller aux champignons

Pour nous les gourmands, les champignons, la forêt, les odeurs d’humus, le gibier sont autant d’images automnales qui annoncent les délices de la cuisine des mois en “r”.
C’est donc pile en ce moment que ça nous chatouille : et si au lieu d’acheter nos champignons chez Picard, on allait les chercher en forêt, comme on le faisait avec mémé Germaine au siècle dernier ? Voila une belle aventure et une jolie ballade en perspective !
Et bien ce projet pourrait pourtant se révéler une fausse bonne idée de la meilleure espèce, et sans vouloir jouer les rabats-joies, on va vous expliquer pourquoi :

1- C’est plus dangereux que la pèche aux coques
… car oui, pris par le charme de la  forêt et l’aniticpation du risotto aux champignons sauvages qu’on va se cuisiner en rentrant, on en minimise parfois le danger. Cueillir des champignons sauvages peut être mortel, il suffit d’un seul mauvais exemplaire pour empoisonner une tablée. Si on n’est pas spécialiste, pas question de risquer le coup.

2- On n’est pas toujours les bienvenus
Les “coins à champignons” obéissent à des règles non-écrites, illisibles pour le visiteur de passage : les gens de la région savent quels sont les endroits exploités par chacun – mieux vaut éviter de piller la réserve à cèpes de tel ou tel cueilleur semi-profesionnel si on veut éviter les pneus crevés.

3- On peut tout saccager sans le savoir
Cueillir les champignons sans détruire leur écosystème et sans bousiller leur chance de repousse n’est pas chose qui s’improvise. Couper ou non les pieds, les pincer ou pas, cueillir à la taille optimum : tous ces choix sont essentiels pour permettre aux champignons de revenir autant que possible. En cédant au plaisir de la cueillette, l’amateur du dimanche fait parfois des ravages sans le savoir.

4- Les pharmaciens ne peuvent plus vraiment nous aider
Si autrefois le pharmacien permettait aux cueilleurs de valider leur récolte, cela n’est plus le cas. Faites le test : apportez une cueillette sauvage à votre pharmacien, même à la campagne : il y a de fortes chances qu’il ne prenne pas le risque de vous aider (à moins de tomber sur un passionné). “Jetez tout à la poubelle” fut le seul conseil que j’ai reçu lors de ma dernière cueillette en Bretagne.

5- Les champignons sauvages absorbent et concentrent les produits toxiques
Pesticides et polluants se retrouvent en grande concentration dans les champignons sauvages, surtout ceux qui poussent sur les bords des routes.  Il faut donc éviter d’en manger, ou du moins limiter sa consommation à de petites quantités. Les champignons d’élevage, eux, sont plus sains.

6- On trouve plein de bons champignons dans le commerce
Sans parler des marchés, où l’on trouve souvent au moins un maraîcher proposant plusieurs espèces, on trouve désormais dans le commerce de nombreux champignons d’élevage, sans parler des champignons secs : de quoi apaiser nos envies en toute saison et sécurité !

Conclusion : si vous n’êtes pas vous même un spécialiste et que vous voulez quand même tenter l’aventure, renseignez-vous sur les associations de mycophiles de votre région, et travaillez un peu le sujet avant de vous lancer. Et ne soyez pas pressés, la chasse au champignons est un art qui s’apprend et se pratique lentement !

Pour en savoir plus :

Lilo, la talentueuse auteure du blog Cuisine Campagne, est une passionnée de champignons qui partage ses aventures avec poésie. A voir aussi pour les très belles photos.

Le magnifique ouvrage Initiation à la cuisine du champignon de Philippe Emanuelli, sur lequel nous nous sommes basés pour écrire cet article.

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Isa-Marie

    Une anecdote de bons coins à champignons ?
    C’est ici !
    http://grelinettecassolettes.over-blog.com/article-les-coins-a-champignons-60051760.html

    20 septembre 2011 - 11:09
    • Marabout

      Isa Marie : quelle histoire !! Exactement ce que nous voulions dire en parlant de respect et de règles non écrites. Nous sifflons ton « amie » tous en choeur !

      20 septembre 2011 - 16:09
  2. Nanou

    Et pour savoir comment cuisiner avec des champignons séchés, c’est par là : http://www.foodavenue.fr/article/champignons-seches-mode-d-emploi.html

    20 septembre 2011 - 15:09
    • Marabout

      Plein d’infos intéressantes effectivement : merci pour le partage !

      20 septembre 2011 - 16:09
  3. Pierre

    Franchement, un article comme ça n’apporte rien : « ne faites rien surtout, vous pourriez courir des risques ! »
    « il vaut mieux acheter dans le commerce et rester ignorant ».
    C’est dommage, vous pourriez donner des liens pour s’informer, inciter les gens à aller découvrir les choses.

    14 mai 2015 - 15:05
    • Marabout

      Halala on ne dit pas qu’il ne faut rien faire mais que ce n’est pas un truc pour les débutants, comme la haute montagne ou la planche à voile. Mieux vaut s’entourer de gens qui s’y connaissent, ça évite de se rendre malade (de mourir ?) et/ou de bousiller un fragile équilibre. Découvrez, découvrez chers amis, au contraire – juste ne cueillez pas si vous ne vous y connaissez pas. Et comme on n’est pas rancuniers, hop « Un lien pour s’informer » : http://www.onf.fr

      15 mai 2015 - 16:05

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi