Accueil > Tours de Main > Comment réussir les gnocchis sans soucis ?

Comment réussir les gnocchis sans soucis ?

Comment réussir les gnocchis sans soucis ?

Vous avez remarqué ? C’est la folie des gnocchis en cette rentrée 2011 ! On les voit sur toutes les tables, du restaurant étoilé au bistrot d’à coté, tout le monde s’y est mis. Cyril Lignac avouerait même que les gnocchis sont un peu son péché mignon, alors pas de doute, il est temps de s’y mettre !

Mais voila, comme tu les trucs réputés « faciles à faire », on découvre vite que ce qui est facile à faire, ce sont surtout les gnocchis « moyens » – or nous, on veut des gnocchis « Top of the pop » !

Fondants et parfumés, ils doivent être gourmands sans être lourds, toujours moelleux et jamais collants. Et là, ça tombe bien, car Ilona Chovancova vient de nous sortir un petit livre bien tourné avec tous les conseils qu’il faut pour faire de vos gnocchis un moment inoubliable.

1- On fait son choix : patate ou ricotta

C’est l’éternel dilemne du gnocchi moderne : on le fait à la pomme de terre ou pas ? Pour vous y repérer et faire votre choix, gardez en tête que les gnocchis de ricotta sont plus rapides à faire et plus fondants – et que les gnocchis de pomme de terre sont plus savoureux et plus gourmands.

2 – On prend la bonne pomme de terre et on la traite correctement

Il faut impérativement des pommes de terre farineuses, oubliez charlottes et rates : elles ne sont pas adaptées. La reine des gnocchis, c’est la grosse bintje, et pour lui faire honneur, on l’écrasera avec un presse purée, afin d’obtenir une texture lisse et sans « bouts ». Système D : on peut utiliser une râpe à petit trous et une fourchette.

3 – On y va mollo sur la farine

La pâte doit être souple et ne pas trop coller : ajustez au mieux car si vous mettez trop de farine, les gnocchis seront trop durs.

4- On y va presto

Le gnocchi n’attend pas, la pâte ne doit jamais reposer (on a essayé, on vous promet : mauvaise idée – ça devient tout collant). Formez les gnocchis et faites les cuire dès que la pâte est prête … et de même, il faut les manger vite après cuisson. Si vous devez néanmoins attendre un peu, n’oubliez pas de les arroser d’huile d’olive afin d’éviter qu’ils ne se collent.

5- On est créatifs

On les colore à la betterave ou au potimarron, on les parfume aux herbes, aux épices ou au gingembre, on change de farine ou on les fait carrément frire : ils sont si polyvalents que ce serait dommage de ne pas jouer avec !

Pour aller plus loin :

Cuisine Attitude : Certains de nos lecteurs nous ont dit à l’oreille que dans l’école de cuisine de Ciryl Lignac, on apprenait à faire des super gnocchis! Renseignez-vous sur le prochain cours.

Gnocchis en sauce, à poéler, en gratin de Ilona Chovancova.

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Coralie

    Je viens justement d’acheter ce petit livre et je compte bien épater ma petite famille en devenant la reine des gnocchis !

    8 septembre 2011 - 13:09
    • Marabout

      Excellent initiative ! Par quelle recette es tu tentée ?

      8 septembre 2011 - 15:09
  2. Coralie

    Les gnocchis au potimarron, une belle occasion de « planquer » les légumes pour les petits et les grands. J’attends que ceux du potager soient arrivée à maturité et je me lance !

    11 septembre 2011 - 21:09
  3. Marabout

    Mais c’est vrai ça, quelle bonne idée !!

    12 septembre 2011 - 10:09

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi