Accueil > Tours de Main > Aujourd’hui, on assure en coquillages et crustacés.

Aujourd’hui, on assure en coquillages et crustacés.

Aujourd’hui, on assure en coquillages et crustacés.
C’est l’été, et même si le soleil n’est pas partout au rendez-vous, beaucoup d’entre nous goutent aux joies des séjours en bord de mer : plage, pêche et (pour les plus chanceux) – baignades.
Et il y a un grand plaisir des vacances à la mer que même le mauvais temps ne saurait nous enlever : les soirées coquillages et crustacés, énormes plateaux de fruits de mer et autres ventrées de crevettes – ça fait aussi partie du repos estival bien mérité !

 

Mais voila, pour beaucoup d’entre nous, les fruits de mer ne sont pas toujours facile à choisir et encore moins à cuisiner… Du coup, on n’ose pas trop la dépense et on se rabat plutôt sur un plateau de charcuteries.
Pourtant il n’y a rien de sorcier, quelques bons trucs à savoir et hop on passe à table. Alors vous voulez épater la famille avec un grand dîner de fruits de mer, sans complication et à coût raisonnable ? Suivez le guide !

 

Règle n°1 : la saison tu respecteras.

 

… et pour cela, pas besoin d’avoir fait l’agro ! Aujourd’hui, une petite recherche sur internet et on sait tout ce qu’il faut savoir sur les grandes lignes des périodes d’achat. On vous a même dégoté un petit calendrier de poche à télécharger . La bonne surprise, c’est que les produits de saison sont moins chers : on découvre ainsi que manger un homard au mois d’Août devient presque raisonnable, son prix atteint à peine à 50% des tarifs affichés à Noël.

 

Règle n°2 : en achetant, les yeux ouverts tu garderas.

 

Là aussi pas la peine d’être un expert : il suffit de repérer si les bestioles ont l’air en forme ou fatiguées. Oeil brillant et carapace lumineuse sont à préférer aux regards ternes et couleurs passées. N’oubliez pas aussi que (lorsqu’il est vendu vivant), plus l’animal bouge, mieux c’est.
Par ailleurs, en règle générale, rien ne doit être abimé : les crevettes ne doivent perdre ni leurs antennes, ni leur tête  (les crevettes de mauvaises qualité ont souvent la tête qui se détache un peu) , et les coquillages ne doivent pas être cassés. N’hésitez  pas à être difficiles.

 

Règle n°3 : la diversité tu pratiqueras.

 

Ce qu’on aime dans les fruits de mers, c’est la diversité, alors par pitié, ne vous contentez pas du « plateau de fruits de mers » préparé par le poissonnier – faites votre choix vous même, et sélectionnez vos pièces.
Crevettes grises et roses, coques et palourdes, moules d’espagne (les grosses) et de bouchot, quelques langoustines (c’est la fête) font un beau plateau d’été. Si l’étal de votre poissonnier est pauvre en coquillages, ajoutez quelques poissons : petits anchois marinés, ou tartare de daurade ou de saumon viendront compléter le repas de façon fort civile.
N’oubliez pas non plus les espèces locales : araignées de mer en Bretagne, cigales dans le sud font de belles découvertes !

 

Règle n°4 : en rentrant chez toi, quelques règles simples tu respecteras.

 

Pour les animaux vivants, cuisinez-les le plus vite possible (d’où l’intéret de les acheter le jour même). Les coques et moules seront nettoyées et rincées longuement, jetez toutes celles qui sont cassés ou qui flottent quand vous les faites tremper.
De même, jetez tous les coquillages ouverts qui ne réagissent pas quand vous les touchez : ils sont morts.
Pour les autres, évitez les séjours au frigo et les sacs plastiques. Si vous ne les mangez pas tout de suite, rincez-les, égouttez-les soigneusement, et entreposez-les dans un endroit frais, dans une boite recouverte de papier absorbant.

 

Règle n°5 : le chaud et le froid tu souffleras.

 

Le contraste des sensations fait aussi partie des plaisirs ! Jouez la surprise en mélangeant les plats chauds et froids : carpaccio de langoustines crues, moules farcies brûlantes, coques refroidies et marinées, ou encore des beignets de calamars croustillants : une seule règle, la gourmandise.

 

Pour alimenter votre inspiration, voici quelques suggestions à suivre selon l’humeur du jour :

 

  • - n’ayez pas peur du crabe : c’est d’un goût très fin et c’est ultra simple à préparer. Si vous ne savez pas comment faire, demandez à votre poissonnier de le préparer pour vous (ce qu’il fera, même s’il essaye au passage  de vous refiler son « plateau de fruits de mer » : tenez-bon !!)
  • - essayez les coquillages farcis au beurre d’ail et de persil – palourdes, grosses moules, ou même huitres s’y prètent délicieusement. Ouvrez le coquillage, couvrez-le d’une petite cuillière d’un mélange de beurre, d’ail et de persil, puis enfournez le tout à 250° pour 3mn chrono.
  • - prenez le plus souvent possible quelque chose que vous n’avez jamais goûté, même en petite quantité, même si au final peut être que personne n’aimera : cela fait du repas un vrai jeu et se solde souvent par de grandes découvertes : oursins, poulpes, couteaux – ça c’est l’aventure.
  • - prenez cinq minutes pour faire une mayo maison, agrémentée d’ail si vous l’aimez : c’est délicieux et toujours particulièrement gratifiant de manger sa propre mayonnaise.
  • - essayez les bigorneaux (plus fins que les bulots)
  • - si vous n’aimez pas les moules crues, pensez à les faire en marinière et servez-les refroidies : c’est délicieux, frais et parfumé.
  • - et lachez-vous sur tout ce qui vous passera par la tête en allant faire vos courses, ça fait partie du plaisir ….

Pour en savoir plus :

La cuisine de la mer, le blog de référence si vous cherchez des informations sur poissons et fruits de mers. Chaque billet est consacré à une espèce, et en décrit avec humour toutes les caractéristiques.

Fruits de mers et poissons vite prêts, 160 recettes simples et gourmandes pour vous décompléxer sur la cuisine des fruits de mer.

Partager Twitter Facebook Google +

Vos commentaires

  1. Eleonora

    Oui, très important..je viens d’ouvrir des coquillages que j’ai pourtant pris hier. Directement au frigidaire en rentrant et bien le tout est parti à la poubelle. Le temps du retour, plus la chaleur étouffante a fait qu’il n’était plus consommable… aujourd’hui.

    http://blogs.cotemaison.fr/aufildemesrevesdamour/

    6 août 2011 - 13:08
  2. Marabout

    Rien de plus frustrant lorsque cela arrive – mais on sait qu’avec ce genre de choses, faut pas plaisanter !

    7 août 2011 - 11:08

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi