Accueil > Tours de Main > Qu’est-ce qu’on rajoute sur le Gaspacho…

Qu’est-ce qu’on rajoute sur le Gaspacho ?

Qu’est-ce qu’on rajoute sur le Gaspacho ?

De tous les plats que l’on attend avec impatience quand revient l’été, le Gaspacho est le prince. Délicieux, frais et fort à la fois, il se prête à toutes les situations : sucré, salé, pimenté, crémeux, léger, glacé, fruité, jaune, vert ou violet …

Franchement vous en connaissez beaucoup des plats aussi vifs et gourmands ?

Mais ce qui fait avant tout que le Gaspacho est une fête, ce n’est pas seulement la soupe elle-même, c’est aussi les « petits trucs » que l’on sert à côté et que l’on émiette dessus. Car un Gaspacho sans accompagnements, c’est comme un taureau de corrida sans cornes : Caramba !

Voici donc quelques modestes suggestions d’accompagnements pour faire de votre Gaspacho le héros de la fiesta :

Les classiques

Poivrons-concombres-oignons-tomates en cubes, sans oublier le pain grillé, c’est l’équipe gagnante à tous les coups et dont on ne se lasse pas. Dans le sud de l’Espagne, les fiers andalous servent aussi des dés de jambon crus et de l’oeuf dur râpé (un truc de fou) pour une version plus gourmande.

Les décalés

Pour jouer la carte du décalage, on pourra créer des contrastes de couleurs, en mixant par exemple du fromage frais avec de la betterave, à émietter ensuite sur un gaspacho vert. On pourra aussi jouer sur les températures, en faisant flotter des petits glaçons d’huile d’olive au basilic (à placer au congélateur quelques heures avant). Les plus courageux pourront oser les saveurs brulantes d’une gelée de piment d’Espelette, pour un contraste chaud-froid inatendu et muy caliente.

Les affamés

Pour ceux qui veulent faire de leur Gaspacho un repas copieux, on pourra servir toutes sortes de déclinaisons gourmandes : chips de parmesan, crevettes décortiquées, dés de poulets rôtis, pétales de fromage « Tête de moine », olives fourrées aux anchois, il n’y a de limites que votre apétit et votre imagination !

Les snobs

Si vous souhaitez épater la galerie, choisissez des ingrédients rares et pointus : boutargue râpée sur un Gaspacho de concombre et d’aneth, mini quenelles à l’encre de seiche juste chauffées et déposées sur un Gaspacho de tomates jaunes « ananas », ou encore, mini toasts de lard de Colonatta sur un Gaspacho « classico » : vous ferez votre réputation de table chic avec brio.

Les gourmands

Et pour satisfaire les becs sucrés (on sait qu’il y en a parmi vous), n’hésitez pas à miser sur les fruits secs (figues, amandes torréfiées, pistaches concassées), les biscuits (spéculoos émiettés), les confitures (gelée de coings), ou les fruits de saison (melon, cerises, …). Ne vous privez pas, surtout si votre Gaspacho est lui même sucré.

Une idée comme ça ?

Un Gaspacho de raisins blancs et d’amandes au xeres doux, servi avec un peu de roquefort et de pignons grillés.

Pour jouer tout l’été  :

Soupes toutes fraîches et Gaspachos, d’Anne Catherine Bley.

 

Partager Twitter Facebook Google +

Laisser un commentaire

« Recueillir les informations suivies de * est obligatoire pour publier votre commentaire. Ces informations sont destinées à HACHETTE LIVRE et feront l'objet d'un traitement dont HACHETTE LIVRE est responsable aux fins de publication et de gestion de votre publication. Vous bénéficiez de droits d'accès, de rectification et de suppression de ces informations que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@marabout.com »

Lisez aussi